Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"On ne lâche rien" : 400 cheminots basques dans la rue contre la réforme de la SNCF

jeudi 7 juin 2018 à 17:50 Par Najat Essadouki, France Bleu Pays Basque

Les cheminots basques ne baissent pas les bras. 400 cheminots ont manifesté sur les voies ferrés ce jeudi pour obtenir le retrait de la loi ferroviaire.

Les cheminots ont marché sur les rails de la gare de Bayonne à l'hôpital
Les cheminots ont marché sur les rails de la gare de Bayonne à l'hôpital © Radio France - Najat Essadouki

Bayonne, France

Après deux mois de protestation, près de trente jours de grève et une dizaine de manifestations, un seul mot d'ordre encore ce jeudi dans les rangs des cheminots : "On ne lâche rien".  400 cheminots ont décidé de manifester sur leur lieu de travail, sur les voies ferrés en partant de la gare de Bayonne jusqu'à l'hôpital, empruntant ainsi l’ancienne voie du souffre.

Les cheminots souhaitent que cette voie ferrée, aujourd'hui abandonnée, soit réhabilitée. "Nous le réclamons depuis longtemps. En marchant aujourd'hui sur la voie du souffre, on demande la réouverture de cette ligne pour les échanges locaux ce qui permettrait de soulager le trafic routier autour de l'agglomération", explique Peio Dufau de la CGT. Le syndicat estime que cette réhabilitation coûterait 10 millions d'euros. "La desserte de 23 minutes de bout à bout serait composée de 7 arrêts voyageurs à des emplacements stratégiques sous-utilisés du BAB", selon Peio Dufau.

Des cheminots prêts à faire grève cet été 

Le calendrier de la grève perlée s'arrête le 28 juin. Mais les cheminots du Pays Basque se préparent à continuer le mouvement durant les vacances. "On est encore parti pour des semaines de grève si le gouvernement ne bouge pas. De toute manière nous n'avons pas le choix, nous sommes acculés", se désole Nicolas. Après deux mois de protestation, ce cheminot explique qu'il n'a rien à perdre "on ne peut pas lâcher car on a rien obtenu. Je me bats pour mon avenir et celui de mes enfants."

Pour les cheminots présents dans la manifestation, pour la plupart des syndicats CGT, Sud Rail ou LAB, il n'est pas question d'entendre parler de la fin du mouvement. "Tant que le gouvernement ne retirera pas son projet de réforme, nous continuerons la grève. Il n'y a pas de négociations, juste un simulacre de discussions", explique Polo, cheminot depuis 24 ans. "Je me bats pour mon travail, mon bifteck donc je ne suis pas prêt à m'arrêter sans avoir rien obtenu".

Ecoutez le témoignage de ce cheminot toujours aussi mobilisé

Les cheminots sur les voies ferrés pour leur "marche du rail" - Radio France
Les cheminots sur les voies ferrés pour leur "marche du rail" © Radio France - Najat Essadouki