Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Négociations salariales chez PSA : la direction accorde 2,6% d'augmentation générale

La dernière réunion de négociations salariales chez PSA avait lieu dans la nuit de lundi à mardi. La direction accorde finalement 2,6% d'augmentation générale et individuelle cumulées, ce sera 1,7% d'augmentation générale pour les ouvriers.

Le siège social du groupe PSA.
Le siège social du groupe PSA. © Maxppp - Vincent Isore

Sochaux, France

Le troisième et dernier round des négociations salariales s'est achevé tard dans la nuit de lundi à mardi, au siège de PSA à Poissy dans les Yvelines, au terme d'une longue séance de discussions. Finalement, la direction a accordé 2,6 % d'augmentation générale et individuelle cumulées, soit à peine plus que le minimum prévu par l'accord (2,4%), a appris ce mardi matin France Bleu Belfort Montbéliard.

De 400 à 600 euros pour la prime Macron

Dans le détail, les ouvriers toucheront 1,7% d'augmentation générale avec un minimum de 38 euros brut et les techniciens et agents de maîtrise toucheront 1,4% d'augmentation générale. Il a été aussi question de la prime "pouvoir d'achat" dite prime Macron. Elle sera de 600 euros pour les salariés qui touchent jusqu'à deux Smic et 400 euros pour ceux qui sont entre deux et trois Smic.

On aurait aimé plus, mais il y a aussi la prime Macron et l'intéressement"

"On est un peu déçus, on pensait qu'on irait jusqu'à 2,8% (comme chez Renault NDLR), après il faut le regarder je pense au global, sachant qu'on a la prime Macron qui vient faire du pouvoir d'achat pour les salariés", a réagi sur France Bleu Belfort Montbéliard Laurent Oechsel, délégué central CFE CGC chez PSA, lui-même salarié sur le site de Sochaux dans le Doubs.

"Il faut le regarder au global, sachant qu'on a la prime Macron qui vient faire du pouvoir d'achat"

"Les résultats du groupe vont nous permettre de positionner l'intéressement et son complément (...) on sait de source que _ça devrait être 3.000 nets_, c'est plus que l'an dernier, le 2.6% on n'est pas satisfait, on aurait aimé plus, mais il y a la prime Macron et l'intéressement donc il faut le regarder au global", a-t-il précisé.

La prime d'intéressement, dont le montant est calculé automatiquement en fonction des résultats financiers du groupe, sera de 3810€ pour les salariés qui percoivent jusqu'à deux fois le SMIC, a fait savoir ce matin Carlos Tavarès, le PDG du groupe PSA. 

Choix de la station

France Bleu