Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Négociations salariales tendues chez Legrand à Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Face aux excellents résultats du groupe Legrand en 2018, les syndicats réclament des augmentations importantes pour ses salariés lors des négociations annuelles qui se tiennent en ce moment. Mais la direction du groupe fait des propositions loin des attentes des représentants du personnel.

Les négociations salariales annuelles doivent se terminer ce jeudi 28 février
Les négociations salariales annuelles doivent se terminer ce jeudi 28 février © Maxppp -

C'est presque devenu une habitude : les négociations salariales annuelles sont compliquées chez Legrand à Limoges pour les 2 200 salariés du groupe en Limousin. Depuis plusieurs semaines, les syndicats réclament des augmentations conséquentes vu les bons résultats de l'entreprise en 2018. Le groupe se porte très bien, le chiffre d'affaires est en hausse de 8,5 % par rapport à 2017 et l'action en bourse a gagné 8% l'an dernier. Même constat du côté des ventes, qui progresse en Europe mais aussi aux Etats-Unis, en Chine, en Inde, Corée du Sud et dans plusieurs pays d'Afrique.

Il y a deux discours

Ces performances économiques n'ont bien sûr pas échappées aux syndicats qui veulent en profiter lors des négociations annuelles sur les salaires qui ont lieu jusqu'à jeudi à Limoges. Mais la direction du groupe fait des propositions loin de leurs attentes avec 1,6% d'augmentation générale alors que les syndicats demandent 3%. "Il y a deux discours avec un gros décalage, regrette Lionel Guy, secrétaire de la CGT à Legrand Limoges. D'un côté, un discours est donné au monde financier pour dire que Legrand est très prospère, et de l'autre côté, un discours est donné aux salariés pour nous dire qu'il faut faire attention !  Alors nous avons l'impression que tout est pour les actionnaires et rien pour la reconnaissance du travail des salariés." (ndlr : les dividendes versés aux actionnaires ont augmentée de 6% l'an dernier).

Ça se complique à tous les niveaux

Les réunions de négociations annuelles sur les salaires sont donc très tendues. Les syndicats avancent un autre argument : le travail qui est de plus en plus compliqué selon eux chez Legrand. "Il y a peu d'embauche et beaucoup de transformation dans l'entreprise pour s'adapter à un environnement très compliqué depuis plusieurs années, explique Christian Ramousse, responsable de la CFE CGC. Chez les cadres, il y a plus de pression et il est forcément devenu difficile de stimuler les uns et les autres par des augmentations. Donc ça se complique à tous les niveaux." 

Une dernière réunion de négociations est prévue jeudi 28 février, mais selon les représentants du personnel le dialogue est bloqué.  Les syndicats n'excluent pas de lancer une grève dans les prochains jours. Contacté par France Bleu Limousin, la direction du groupe Legrand n'a pas voulu commenter et rappelle que les négociations sont toujours en cours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess