Économie – Social

Nemours : après les inondations, la ville en reconstruction

Par Fanny Bouvard, France Bleu Paris Région lundi 22 août 2016 à 6:42

Nemours, pendant les inondations le 1er juin 2016
Nemours, pendant les inondations le 1er juin 2016 © Radio France - Fanny Bouvard

Cela fait douze semaines que Nemours a été inondée. 4.000 personnes évacuées d'un centre-ville sous les eaux. Mais la commune est loin d'avoir retrouvé une vie normale.

Le 30 mai 2016, le Loing sortait de son lit et submergé littéralement le centre-ville de Nemours (Seine-et-Marne). Deux mois et demi après, la commune se reconstruit. Les gravas ont été dégagés, les rues nettoyées mais il reste encore beaucoup à faire et tout le monde vit au rythme des travaux.

"Il y a des taux d'humidité encore important (...) et pour beaucoup de familles il n'y a pas encore eu de travaux réalisés" Valérie Lacroute, député-maire LR de Nemours

Partout dans le centre-ville, des travaux - Radio France
Partout dans le centre-ville, des travaux © Radio France - Isabelle Piroux

Les ouvriers du bâtiment se succèdent à la mairie, dans les locaux de la police municipale ou encore à l’école élémentaire du centre-ville. Il faut tout refaire et l'objectif est simple : être prêt pour la rentrée.  Sauf qu'avant de commencer les travaux, il faut que les murs soient secs et c'est loin d'être le cas partout. "J'ai encore un assécheur de murs et un ventilateur dans ma cave, explique Valérie Lacroute. Rien n'est terminé."

Des familles relogées par l'Etat jusqu'en novembre

Il y a toujours une soixantaine de familles relogées par l'Etat ou la mairie, au moins jusqu'en novembre. D'autres ont été prises en charge par des assurances ou restent au chez de la famille. Et pour tous l'inquiétude monte. Pas sûr que d'ici là les travaux soient terminés avant l'hiver car les entreprises sont débordées. "Les artisans ne vont pas pouvoir répondre à toutes les demandes", précise la maire. Elle demande donc aux assurances d'accélérer les remboursements.

Le laboratoire de la boulangerie - Radio France
Le laboratoire de la boulangerie © Radio France - Isabelle Piroux

Près de 200 commerces à refaire

"Il y a très peu de commerces qui ont rouvert et pour la plupart, on attend les travaux", explique Séverine, patronne d'une agence d'assurance. Dans la boulangerie Emmanuel : "On en toujours est au démontage, deux mois après ! J'ai eu des gros soucis avec l'expert en assurance. Donc on commence tout juste". Le boulanger estime qu'il y en a pour plusieurs centaines de milliers d'euros et l'activité ne devrait pas reprendre avant la fin septembre.

Reportage à Nemours : "C'est intenable, on a aucune rentrée d'argent" explique Emmanuel, le boulanger