Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Le plan Vosges 2022 de Nestlé-Waters sur les rails

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Présenté en juin dernier, le plan "Vosges 2022" de Nestlé-Waters a été signé cette semaine, entre la direction et les organisations syndicales. Il prévoit notamment 141 départs volontaires. La direction du site d'embouteillage de Vittel entend restaurer la productivité et innover.

Eau de Vittel en grande surface
Eau de Vittel en grande surface © Radio France - Hervé Toutain

Vittel, France

Le constat de Ronan le Fanic est sans appel. "Depuis 2 ans nous enregistrons une baisse de volume notable dans la production" affirme le directeur de Nestlé-Waters Vosges qui souligne encore que les consommateurs ont de nouvelles attentes qu'il faut satisfaire. Et cela passe, toujours selon la direction,  par la modernisation et la réorganisation du travail dans l'entreprise. Direction et syndicats ont signé cette semaine le plan de départs volontaires "Vosges 2022" qui prévoit 141 départs.

De nouveaux recrutements en parallèle

Le plan qui doit être mis en oeuvre dès le mois prochain, prévoit 141 départs volontaires d'ici à la fin 2021. 139 salariés bénéficieront d'un congé de fin de carrière jusqu'à leur retraite à temps plein et rémunéré à 80% du salaire de référence des 12 derniers mois. 2 autres salariés se verront proposer un congé mobilité. 

En parallèle, une trentaine de personnes seront recrutées sur la base de compétences spécifiques, pour orchestrer la "nouvelle donne dans l'entreprise".

Une réorganisation qui n'aura pas d'impact sur les salaires, assure la direction, qui parle même de progression professionnelle facilitée. 

70 000 heures de formation sont par ailleurs prévues et concernent la moitié des 900 salariés du site et dont les affectations vont changer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu