Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Dijon : "New-Look Job", une association pour aider les femmes en recherche d'emploi

-
Par , France Bleu Bourgogne

Selon une étude les femmes seraient deux fois plus nombreuses que les hommes à être victimes de discrimination à l'embauche en raison de l'apparence physique. Pour lutter contre cette injustice une association Dijonnaise propose divers ateliers et met en place un salon de coiffure solidaire.

Amélia Novo, vice-présidente de New Look Job à Dijon
Amélia Novo, vice-présidente de New Look Job à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Dijon - France

"New Look Job" c'est le nom d'une nouvelle association d'insertion sur Dijon. Son but : aider les femmes en recherche d'emploi en situation de précarité à retrouver l'estime d'elles-mêmes. A partir de janvier 2020 la quinzaine de bénévoles de "New Look Job" vous accueilleront dans leur local au 1 avenue du Lac à la Fontaine-d'Ouche. Un grand appartement où ils sera possible de bénéficier de diverses prestations. 

"New Look Job" lancée par une quadra passionnée d'insertion

La présidente de "New Look Job" est une salariée de Pôle emploi, passionnée par les missions qui lui incombent mais qui voulait faire encore plus pour accompagner ces femmes en grandes difficulté. Raphaëlle Gaillard explique sa démarche. "Mes 40 ans approchant, j'ai été traversée par une question existentielle, c'est pourquoi j'ai franchi le pas de créer New Look Job avec mon amie Amélia". Amélia Novo, coiffeuse rue du Transvaal est donc devenue vice-présidente de cette association.

Une orientation par les professionnels de l'insertion

Une association née en 2017 mais qui va véritablement entrer dans sa phase active d'ici un peu plus d'un mois. Les femmes qui pourront bénéficier de "New Look Job" seront orientées vers l'association par Pôle emploi, la mission locale ou encore le groupe Idées qui travaille dans l'insertion. L'adhésion coûtera 6 euros. Cette adhésion donnera droit à des prestations que détaille Raphaëlle Gaillard.

Amélia Novo, coiffeuse - Radio France
Amélia Novo, coiffeuse © Radio France - Thomas Nougaillon

Des séances de coiffure et des ateliers pour travailler sur les CV

"Pendant six mois, six séances de coiffure et de conseils en image à raison d'une séance par mois et de séances collaboratives du type ateliers de confiance en soi, atelier de confection de CV, de lettres de motivation ou encore des simulations d'entretien". C'est dans un appartement de 80 mètres carrés que l'association accueillera le public. A l'intérieur un véritable salon de coiffure a été installé. Et c'est Amélia Novo qui donnera les coups de ciseaux. "On les accueillera dans les mêmes conditions que dans un salon de centre-ville. Dans ce local on pourra aussi bien faire de la coiffure que des réunions de travail pour travailler sur les CV que du relooking puisque nous avons également aménagé un dressing" explique Amélia. 

Raphaëlle Gaillard  - Radio France
Raphaëlle Gaillard © Radio France - Thomas Nougaillon

L'association commence par les femmes mais  espère aussi pouvoir aider les hommes

L'objectif c'est que ces femmes -souvent isolées- retrouvent confiance en elles. "On va essayer de les remettre dans une démarche positive pour qu'elles retrouvent un emploi". Pourquoi mettre le focus sur les femmes en précarité alors que beaucoup d'hommes sont touchés eux aussi? Eh bien tout simplement parce que selon une étude du défenseur des droits de 2016 la discrimination à l’embauche par l’apparence physique toucherait deux fois plus les femmes que les hommes. "Nous commençons par les femmes mais nous espérons rapidement ouvrir New Look Job pour les hommes" explique Raphaëlle Gaillard.

Notre reporter a rencontré la présidente de New Look Job mais aussi la vice-présidente et une bénéficiaire potentielle

"New-Look Job" lance un financement participatif pour continuer d'acheter du matériel pour pouvoir débuter son activité mais aussi pour assurer son fonctionnement soit 2.500 euros par an. Reconnue d'intérêt public, les donateurs pourront bénéficier de déductions fiscales à hauteur de 666%. Tous les renseignements sur sa page FaceBook.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu