Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les producteurs landais "stupéfaits" mais pas vraiment inquiets après l'interdiction du foie gras à New-York

Après la Californie, la ville de New-York vient d'interdire la commercialisation de foie gras à partir de 2022. Le texte a été adopté mercredi au conseil municipal.

En 2022, à New-York, en 2022, il sera interdit de vendre, de servir ou même d'avoir du foie gras chez soi.
En 2022, à New-York, en 2022, il sera interdit de vendre, de servir ou même d'avoir du foie gras chez soi. © Maxppp - Gérard Houin

Mont-de-Marsan, Landes, France

Haro sur le foie gras! Le conseil municipal de New York a adopté mercredi un texte interdisant la commercialisation des produits issus du gavage des animaux à partir de 2022. Dans trois ans, il sera interdit de vendre du foie gras, d'en servir ou même d'en détenir. Les contrevenants s'exposeront à une amende comprise entre 500 et 2000 dollars, susceptible d'être renouvelée toutes les 24 heures.

"Je suis stupéfaite". Marie-Pierre Pé est productrice de foie gras à Bourriot-Bergonce dans les Landes. Elle n'en revient pas. "On marche totalement sur la tête. Le foie gras est un produit sain, loyal, marchand, qui est réglementairement défini à la suite d'analyses et d'informations objectivées par des scientifiques. Vraiment c'est stupéfiant qu'on puisse arriver à de telles décisions qui sont portées sur la pression d'associations qui militent pour le végétarisme. Ne soyons pas dupes."

Une décision contre-productive

Marie-Hélène Cazaubon est éleveuse-gaveuse à Montsoué. Fière de son métier, l'agricultrice cherche ses mots pour comprendre ce vote. Un vote qui selon elle est contre-productif. "Chaque fois qu'on attaque le foie gras de cette façon, ça ne fait que conforter le fait que les gens ont envie de manger du foie gras. Et c'est tant mieux pour nous." Marie-Pierre Pé qui est également la directrice du CIFOG (comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras) tient la même analyse: "le foie gras, plus on en parle, plus on en consomme. C'est l'enseignement de ces dernières années. Plus le foie gras est mis sur le devant de la scène, plus les consommateurs le choisissent." Et de citer l'exemple de la Californie qui a interdit le foie gras. "En Californie, on a vu apparaître des French Salad qui sont en fait de belles salades landaises avec du foie gras dessus.... alors même que c'est interdit."

Pas de conséquence pour les producteurs landais

Selon la directrice du CIFOG, également éleveuse dans les Landes, cette décision n'aura pas d'impact sur les producteurs landais. A l'heure actuelle, aucune entreprise landaise n'est autorisée à exporter vers les Etats-Unis. "Un dossier est en cours qui pour l'instant n'a pas abouti. Donc il n'y aura aucune incidence économique"

New- York rejoint la Californie, l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis, qui interdit la commercialisation du foie gras depuis janvier 2019. La Cour suprême a validé la loi au motif que le gavage était un mode de production qui ferait souffrir les animaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu