Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Niort : un gilet jaune chante la "quenelle" de Dieudonné avant de se faire corriger

Par

"Quenelle" de Dieudonné, affaire Benalla et coup d'état militaire... Dans les Deux-Sèvres, le 7eme acte de la mobilisation des Gilets jaunes a rassemblé samedi à Niort une centaine de manifestants dans une ambiance (presque) bon enfant.

Une centaine de Gilets jaunes à Niort samedi 29 décembre pour le 7eme acte du mouvement.
Une centaine de Gilets jaunes à Niort samedi 29 décembre pour le 7eme acte du mouvement. © Radio France - Jules Brelaz

Lors du 7e acte de la mobilisation dans les Deux-Sèvres , un gilet jaune s'est fait rabrouer samedi à Niort par un autre manifestant pour avoir chanté la "quenelle" de l'humoriste antisémite Dieudonné. 

Publicité
Logo France Bleu

C'est pas trop antisémite non plus, faut pas abuser ! 

La scène a eu lieu au départ du cortège de la place de la Brèche au cœur de Niort, l'échange ne dure que quelques minutes mais illustre pourtant une fracture au sein du mouvement. 

Ces propos, ça m'effraye, ça me fait extrêmement peur. Ces gens-là je ne parlerai pas avec eux mais je ne peux pas les chasser des gilets jaunes non plus. C'est le peuple et dans le peuple il y a de tout, extrême-gauche et extrême-droite, tout le monde est réuni ! 

Les Gilets jaunes toquent à la permanence vandalisée de Guillaume Chiche

"On n'est pas assez nombreux" regrette Benoît, un retraité. "Moi j'ai beau avoir la cheville en vrac je suis là" dit Valérie alors que les Gilets jaunes défilent entre la place de la Brèche et la préfecture. Le cortège s'arrête devant la gendarmerie, la Banque de France et devant la permanence vandalisée du député La République en Marche des Deux-Sèvres, Guillaume Chiche, hué par les manifestants.

Affaire Benalla et coup d'état militaire... 

Le rétablissement de l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF), la mise en place du Référendum d'initiative citoyenne (RIC) ou encore l'indexation des pensions de retraites sur le coût de la vie figurent parmi les revendications les plus partagées par les Gilets jaunes. Certains militent pour un changement plus radical...

Moi pour l'instant je ne vois qu'un truc : mettre l'armée en intérim le temps que ça se tasse

"Ah non, non, pas l'armée ça c'est sûr" lui répond une autre manifestante. En passant devant la maison d'arrêt de Niort, les Gilets jaunes reprennent à tue-tête leurs slogans "Macron Démission" et "Benalla au trou".  

"Il frappe des gens au mois de mai et on lui donne des papiers diplomatiques après, s'insurge Francis. Vous croyez que c'est démocratique ça ? On se fout de notre gueule là-haut ! On n'arrêtera pas, on restera dans la rue tant qu'il le faudra ça va durer". "Comme un ferment dans la pâte" ajoute Alain, ancien délégué médical.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu