Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plan social chez Nokia : la "douche froide" pour le maire de Lannion

Le maire de Lannion reste sous le choc après les annonces de Nokia : l'équipementier finlandais annonce qu'il va supprimer 402 emplois dans la Trégor Valley.

Nokia à Lannion
Nokia à Lannion © Maxppp - Claude Prigent

Nokia a annoncé lundi supprimer 402 postes à Lannion, soit la moitié du site de la Trégor Valley. Depuis des années, les plans sociaux se succèdent dans l'entreprise, qui employait 2.000 personnes quand elle s'appelait encore Alcatel il y a 20 ans. L'intersyndicale appelle à manifester à 11 heures ce mardi matin devant le site.

"C'est dramatique, c'est un choc important car _ce n'était pas prévu à cette hauteur là_", déplore le maire (PS), Paul Le Bihan, réélu en mars. "C'est plus de la moitié du site qui va disparaître." 

40 millions d'euros pour Nokia

Le maire se trouve un peu démuni : "A notre niveau on ne peut pas faire grand chose. Les élus vont interpeller le député et d'autres instances pour amender ce plan social qui est inadmissible car le site est quasiment tout neuf (40 millions d'euros ont été mis sur la table)." 

Incompréhensible pour l'élu : "Les engagements tenaient jusqu'au 1er juin. Et 15 jours après, c'est la douche froide. _Au moment de l'inauguration, on nous a vanté la qualité du site de Lannion avec la qualité de ses personnels et des services sur place._"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu