Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nord-Côte-d'Or : des bourses de 700 euros par mois pendant quatre ans pour attirer de futurs médecins

-
Par , France Bleu Bourgogne

Jérémie Brigand, le président de la communauté de communes, entend que les "habitants du Châtillonnais ne soient pas des sous-citoyens et qu'ils puissent avoir comme les gens des grandes métropoles un accès à la médecine près de chez eux". C'est pourquoi il propose ces bourses.

La communauté de communes du Pays Châtillonnais ne veut pas devenir un désert médical
La communauté de communes du Pays Châtillonnais ne veut pas devenir un désert médical © Maxppp - Julio PELAEZ

Certains territoires de notre Bourgogne sont de véritables déserts médicaux. Avec moins de 300 médecins pour 100 000 habitants, en 2017, notre région faisait même partie des régions les moins bien dotées en médecins généralistes. 

La Côte-d'Or tire son épingle du jeu

La Côte-d'Or, elle, s'en sort pas trop mal et reste "attractive" estimait sur France Bleu Bourgogne le président de l'Ordre des médecins début 2020. Mais pour autant par endroit il faut se battre pour faire venir des jeunes praticiens ! 

Des difficultés en zones rurales

C'est le cas dans le Nord Côte-d'Or où la communauté de communes du Pays Châtillonnais propose depuis peu des aides financières de 700 euros par mois pendant quatre ans à des étudiants pour les aider à financer leurs études. En contrepartie, une fois diplômés, ils doivent s'engager à venir exercer à la campagne. S'ils ne respectent pas cet engagement le remboursement des sommes perçues sera exigé.

Jérémie Brigand
Jérémie Brigand © Radio France - Thomas Nougaillon

Deux profils ciblés en priorité

La communauté de communes du Pays Châtillonnais a ciblé deux profils bien particuliers. Les précisions de Jérémie Brigand, le président de la com-com. "Les étudiants éligibles sont les futurs dentistes et les futurs médecins généralistes. Pour l'instant on n'a pas encore trop de difficultés pour trouver des infirmières ou des kinésithérapeutes mais vraiment les dentistes et les médecins généralistes sont deux métiers pour lesquels il y a vraiment une urgence".

La première convention vient d'être signée

La toute première convention a été signée il y a quelques jours avec une jeune habitante de Bure-les-Templiers, étudiante en médecine. En contrepartie de ce coup de pouce financier -qui peut atteindre les 40 000 euros sur 4 ans- elle reviendra s'installer dans le Pays Châtillonnais, une fois diplômée. 

Un dentiste dans les starting-blocks 

Ce jeudi c'est un jeune dentiste de Nancy, étudiant en 4e année, qui devrait bénéficier lui aussi de l'aide de la com-com. Ce n'est pas uniquement l'argent dont il pourrait bénéficier qui a décidé ce dernier à envisager une installation en Pays Châtillonnais. Ce futur dentiste se dit surtout séduit par les projets de création d'une maison de santé. "Dans ce genre de structures on se sent moins seul, c'est plus rassurant" explique-t-il.

Retrouvez notre "Dossier + info" ce mardi matin dans le journal de 6H30 et aux alentours de 8H40 sur France Bleu Bourgogne (98.3 ou 103.7)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess