Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Nord Franche-Comté : les gilets jaunes veulent plus qu'un moratoire

mardi 4 décembre 2018 à 10:48 Par Soline Demestre, Jonathan Landais et Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

Au 18ème jour de mobilisation, le gouvernement cède face aux gilets jaunes. Le premier ministre annoncera dans la journée un moratoire sur la hausse des taxes sur le carburant. Pour les gilets jaunes du Nord Franche-Comté, c'est un premier pas mais ça ne suffit pas.

La mobilisation continue dans le Nord Franche-Comté
La mobilisation continue dans le Nord Franche-Comté © Radio France - Manon Klein

Franche-Comté, France

Après plus de deux semaines de mobilisation des gilets jaunes, le gouvernement fait marche arrière : il renonce à augmenter les taxes sur le carburant au premier janvier. Le premier ministre Edouard Philippe va annoncer dans la journée un moratoire sur la hausse des taxes sur le carburant. Il devrait aussi annoncer d'autres mesures en faveur du pouvoir d'achat, après une réunion avec les députés la République en Marche. 

Un moratoire c'est bien, mais il faut aller plus loin

"Ce moratoire, c'est un petit pas en avant mais ce n'est pas la solution, réagit Jean-Pierre Ferdig, porte parole des gilets jaunes du rond point d’Andelnans. C'est pour calmer la crise et la mobilisation de samedi prochain. Ils ont peur d'un grand débordement. C'est un peuple qui est plus qu'en colère et de toute façon ils iront à Paris. Il faut absolument calmer le peuple."

" Le moratoire c'est bien, mais il faut qu'il aille plus loin, estime Philippe Vouron, l'un des porte-parole des gilets jaunes dans le Pays de Montbéliard. Un moratoire ça ne rapporte pas du pouvoir d'achat immédiat. Il faut un gel complet de toutes les taxes sur les carburants et une revalorisation significative du SMIC.

Philippe Vouron promet une poursuite de la mobilisation : "Tant que que toutes nos demandes ne sont pas prises en compte, on ne peut pas s'arrêter."