Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu partenaire des Restos du Cœur

Nord-Isère : les Restos du cœur de l'Isle d'Abeau ouvrent désormais le samedi

-
Par , , France Bleu Isère

Pour accueillir plus de bénéficiaires et notamment ceux qui ne sont pas disponibles la semaine, le centre des Restos du cœur de L'Isle-d'Abeau sera ouvert tous les samedis matins de 10h à 12h. Corinne Lacroix, responsable du centre nord-isérois était l'invitée de France Bleu Isère ce vendredi matin.

L'antenne des Restos du cœur de l'Isle d'Abeau sera ouverte tous les samedis matins, de 10h à 12h.
L'antenne des Restos du cœur de l'Isle d'Abeau sera ouverte tous les samedis matins, de 10h à 12h. © Radio France - Mickaël Chailloux

France Bleu Isère - Samedi, ce sera un petit événement pour l'antenne des Restos du cœur de L'Isle-d'Abeau, pour vous, pour les bénévoles et les bénéficiaires. Racontez-nous...

Corinne Lacroix : C'est un petit événement pour les Restos de l'Isère car cela concerne tout le département. Le centre de l'Isle d'Abeau sera ouvert samedi matin entre 10h et 12h et c'est une première. 

C'est la première fois qu'un centre est ouvert le week-end, le samedi, en Nord-Isère ?

Oui. Dans l'agglomération grenobloise, cela existe déjà mais en Nord-Isère, c'est la première fois. 

Quel public visez-vous ?

On vise surtout les publics à qui nos horaires conventionnels de la semaine ne conviennent pas. On pense aux étudiants qui ne peuvent pas se faire accompagner, qui ne sont pas motorisés ou aux personnes âgées ou celles qui sont en situation de travail précaire et qui ne peuvent pas se libérer la semaine pour venir nous voir. 

Car il ne faut pas oublier que parmi ceux qui viennent aux Restos il y a parfois des personnes qui travaillent mais qui n'arrivent pas à boucler les fins de mois...

Malheureusement, oui. On reçoit certaines personnes qui ont un travail assez précaire.

Il s'agit d'un projet pilote. Si cela fonctionne, ouvrirez-vous d'autres centres le samedi ? 

Je ne peux pas vous le dire. Chaque responsable de centre s'organise comme il l'entend mais nous avons décidé d'ouvrir le centre de l'Isle d'Abeau car il est assez central par rapport aux autres centres du Nord-Isère comme ceux de la Tour-du-Pin, Villefontaine, Tignieu-Jameyzieu ou encore Morestel. Les gens pourront venir de toutes ces communes sans problème, on accueillera tout le monde. En revanche, si on est débordé, peut-être que d'autres centres devront penser à mettre en place d'autres horaires d'ouverture. Cela peut être en soirée ou plus tôt le matin par exemple.

Un bénéficiaire qui va d'habitude dans un autre centre des Restos pourra aller chez vous le samedi matin ? 

Absolument. Nous n'avons pas de "centres habituels" aux Restos et si quelqu'un est plus à l'aise pour aller dans un centre situé loin de chez lui, on ne va pas le refuser. 

Avez-vous des difficultés pour trouver des bénévoles pour tenir une permanence le samedi ? 

Au contraire ! Nous avons beaucoup de candidats bénévoles qui sont en activité et qui ne sont pas libres la semaine donc cela nous a permis de constituer une équipe toute nouvelle d'une dizaine de bénévoles qui travaillent en semaine et qui sont contents de pouvoir participer aux Restos autrement que pendant la collecte nationale. 

De manière plus générale, depuis le début de la pandémie, la crise sanitaire a entraîné une crise économique dont les premières victimes sont les plus fragiles. J'imagine que vous l'avez constaté à l'Isle d'Abeau...

Pour l'instant, nous n'avons pas beaucoup plus de public que d'habitude à part quelques profils différents comme ce monsieur qui est venu nous voir récemment et qui travaille dans la restauration. Je pense que ces personnes-là ne sont pas encore arrivées mais on craint de les voir arriver plus tard. 

Comment peut-on vous aider ? Recherchez-vous toujours des dons ? Des bénévoles ?

Des appels aux dons, bien sûr, l'argent est le nerf de la guerre et nous n'en aurons jamais trop, des dons en nature c'est possible aussi. Pour les bénévoles, dans le Nord-Isère, je ne pense pas qu'il y ait tellement de centres qui recherchent des bénévoles mais dans l'agglomération, oui. On recherche surtout des bénévoles à compétences, c'est-à-dire un comptable, un référent mécénat, un référent collecte, un référent manifestation, un responsable de dépôt, un référent hygiène et un webmaster. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess