Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Nous ne sommes pas des nantis" : près de 400 retraités défilent à Caen contre la politique du gouvernement

jeudi 14 juin 2018 à 15:58 Par Esteban Pinel, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Près de 400 retraités ont défilé dans le centre-ville de Caen, ce jeudi matin. Ils dénoncent la politique du gouvernement et la baisse de leur pouvoir d'achat.

Les retraités sont très critiques envers la politique du gouvernement.
Les retraités sont très critiques envers la politique du gouvernement. © Radio France - Esteban Pinel

Caen, France

"Il faut arrêter de nous prendre pour des riches". Le message des retraités, qui défilaient partout en France ce jeudi, y compris dans le centre-ville de Caen. Le défilé a ressemblé près de 400 personnes.

Les raisons de leur courroux se trouvent dans leur porte-monnaie. "Nous devons nous serrer la ceinture, rappelle un ancien professeur. Bien sûr, nous avons souvent moins de dépenses que les actifs, mais le coût de la vie augmente. Il y a aussi les loisirs, et on essaie d'aider nos enfants et petits-enfants".

Emmanuel Macron et son gouvernement cible des critiques.

Aussi le gel des pension, conjugué à la hausse de la CSG, fait grincer des dents au sein du cortège. "Le gouvernement côtoie des riches. Mais il leur fait des cadeaux. Et c'est nous qui en faisons les frais", s'indigne un manifestant.

Les retraités s'inquiètent pour ceux qui touchent de faibles pensions. Fernande a quitté son poste à La Poste il y a deux ans. Elle a perdu 800€ par mois, passant de 2.000€ à 1200€. "Je ne pars plus en vacances et je me prive de petites choses. Les courses et l'essence sont chères."

Emmanuel Macron et son gouvernement sont la cible des retraités. - Radio France
Emmanuel Macron et son gouvernement sont la cible des retraités. © Radio France - Esteban Pinel

Emmanuel Macron a beau avoir remercié les seniors pour leurs "efforts", lors de son interview à Berd'huis, dans l'Orne, ils restent remontés contre un gouvernement qui, disent-ils, "ne les écoute pas".