Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Nous sommes prêts à reprendre le site de Galderma" déclare Jean Leonetti

lundi 4 décembre 2017 à 20:45 Par Laurent Vareille, France Bleu Azur

Jean Leonetti, maire d'Antibes avancent l'idée d'une reprise du site de l'entreprise Galderma pour y installer les salariés qui resteraient dans les Alpes-Maritimes, exclus de la délocalisation, ainsi que d'autres nouvelles sociétés spécialisées en biotechnologies.

Le site de Galderma à Sophia-Antipolis
Le site de Galderma à Sophia-Antipolis © Maxppp - Sébastien Botella

Antibes, France

C'est lors de la présentation de la rénovation de la technopole de Sophia-Antipolis que Jean Léonetti a lâché quelques informations concernant le dossier économique "Galderma". A la date d'aujourd'hui, Nestlé, propriétaire de l'entreprise pharmaceutique, souhaite toujours supprimer 300 postes, en délocaliser 150 en Suisse et propose à une centaine de rester sur le site azuréen d'une manière ou d'une autre. Jean Leonetti, surtout en tant que président de la CASA (Communauté d'agglomération d'Antibes Sophia-Antipolis) a donc apporté quelques précisions... de tailles.

Oui pour reprendre le site !

Tout d'abord, un repreneur se serait fait connaître. Le nom reste secret mais "oui" affirme l'ex député, le dossier est en bonne voie et "oui" on l'accompagne assure-t-il. Mais, le maire d'Antibes ne s'est pas contenté de ces quelques mots et a précisé, un peu à la surprise générale, que s'il n'y avait pas de repreneur, alors la CASA aidée de la Chambre de Commerce et d'Industrie se porteraient acquéreurs du site de Galderma pour y installer de nouvelles entreprises. Ce qui pourrait permettre à d'anciens salariés de rester sur place en créant leur propre société dans le domaine des biotechnologies.

Surprise du CE qui n'était pas au courant

De son côté, la secrétaire du Comité d'Entreprise de Galderma, Nathalie Strauss s'est dit surprise d'apprendre cette initiative par France Bleu Azur. La syndicaliste de la CFDT a précisé qu'elle allait très vite demander des précisions à Jean Leonetti.