Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Nouveau mouvement de grève aux Fonderies du Poitou, la fonte mobilisée

-
Par , France Bleu Poitou
Ingrandes, France

Un nouveau mouvement de grève débute ce jeudi 2 juillet aux Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne. Selon les syndicats ni la région, ni l'Etat ni Liberty House ne comptent apporter de financement.

Les Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne (Vienne), placées en redressement judiciaire. 11 mars 2019.
Les Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne (Vienne), placées en redressement judiciaire. 11 mars 2019. © Radio France - Jules Brelaz

Nouvelle grève aux Fonderies du Poitou ce jeudi 2 juillet à Ingrandes-sur-Vienne. Décision des syndicats après le comité de suivi des Fonderies hier, il a réuni direction, représentants de l'Etat, de Liberty House, de Renault et les syndicats. Des salariés de l'alu et de la fonte sont réunis devant l'établissement. Ils sont environ 120

Pas de garantie de pérennité

Selon la CGT, la région et l'état ont dit qu'ils n'apporteraient pas d'aide financière, Liberty House non plus. Toujours selon le syndicat, il manque 10 millions d'euros pour mener le nouveau projet de fabrication de 50.000 culasses pour Renault. Un projet qui d'ailleurs inquiète les salariés : selon la CGT, le représentant de Renault a indiqué que cette commande n'était pas un besoin pour Renault. Le constructeur français achèterait les culasses pour permettre aux Fonderies de "rentrer de l'argent". 

"Si on revient à la problématique de départ, qui est la recherche de marché nouveaux et la contribution de Renault à nous donner plus de volume de façon à convertir le site, aujourd'hui on n'a pas de réponse" explique Thierry Why, délégué CGT à la fonte. 

Les salariés craignent que la fin du site soit proche. Une réunion avec la direction est prévue dans l'après-midi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess