Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nouveaux tarifs Fil Bleu : les jeunes y gagnent mais pas les plus défavorisés

-
Par , France Bleu Touraine

Ce jeudi 1er août, les tarifs du réseau de tram et bus Fil Bleu changent. Des économies mensuelles de 50% pour les 5-10 ans sont à prévoir. Les 11-25 ans voient, eux, l'arrivée d'un abonnement unique à 23 euros. Mais les demandeurs d'emploi seuls voient le prix de leur abonnement doubler.

Le tramway de Tours comptera une seconde ligne vers 2024-2025
Le tramway de Tours comptera une seconde ligne vers 2024-2025 © Radio France - Alexandre Chassignon

Indre-et-Loire, France

La nouvelle grille tarifaire Fil Bleu fait des gagnants et des perdants pour les 70.000 abonnés du réseau de Tours Métropole. 

Parmi ceux qui économisent de l'argent, on retrouve :

  • les 5-10 ans qui gagnent 12 euros par rapport aux anciens tarifs. Leur abonnement mensuel passe de 24,80 euros à 12 euros ;
  • les trois catégories d'âge entre 11 et 25 ans qui fusionnen pour un tarif unique de 23 euros.

Mais certaines catégories subissent des augmentations significatives : 

  • c'est notamment le cas des 26-64 ans : leur abonnement mensuel prend 5 euros de plus.   

Mais la hausse la plus surprenante concerne les personnes seules ayant un quotient familial inférieur à 350€, c'est-à-dire les personnes seules qui sont en recherche d'emploi ou qui touchent le RSA. Pour eux, le prix de l'abonnement double, passant ainsi de 5,30€ à 9,90€. Une augmentation surprenante car la volonté de cette nouvelle grille tarifaire est de coller au plus près des revenus des abonnés.

Le problème est le même pour les seniors de plus de 65 ans. Avant, un senior seul qui touchait moins que le Smic payait son abonnement 17€ par mois. Désormais, le tarif est ramené à tous les seniors et donc il doit désormais s'acquitter de 29€ mensuels.

Le conseil métropolitain renvoie la balle aux CCAS

Pour prendre en charge cette augmentation, la Métropole s'en remet aux CCAS, les centres communaux d'action sociale, en expliquant que ce sont eux qui compenseront cette hausse. Contactés, les différents CCAS de Tours Métropole expliquent avoir pris connaissance de cette annonce très tard et qu'ils n'ont pas encore pu étudier cette possibilité. S'ils répètent ne pas pouvoir aider de manière durable tout le monde, une aide au cas par cas devrait pourtant être fournie.