Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nouvel appel à la grève de sept syndicats de fonctionnaires le 22 mai

mardi 10 avril 2018 à 21:36 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Les syndicats à l'origine de la manifestation du 22 mars appellent à une nouvelle journée de grève des fonctionnaires le mardi 22 mai contre le projet de réforme de la fonction publique et pour la défense de leur pouvoir d'achat.

Mobilisation de fonctionnaires le 22 mars 2018
Mobilisation de fonctionnaires le 22 mars 2018 © Maxppp - Nathalie SAINT-AFFRE

Les sept syndicats de fonctionnaires à l'origine de la mobilisation nationale du 22 mars dernier appelle à une nouvelle journée de grève le 22 mai.

FO, CGT, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA-FP s'opposent toujours au projet de réforme de la fonction publique. Ils appellent aussi à défendre le pouvoir d'achat des agents. Le gouvernement espère économiser 4,5 milliards d'euros par an à partir de 2020 en supprimant 120.000 postes de fonctionnaires, d'ici la fin du quinquennat.

Absence de dialogue

Il entend aussi "dynamiser" le dialogue social en réduisant le nombre d'instances représentatives du personnel. Le plan de réforme baptisé "Action publique 2022" veut aussi favoriser le recours aux contractuels, introduire une rémunération au mérite et faciliter la mobilité des fonctionnaires en mettant notamment en place un plan de départs volontaires.

Une première réunion entre le gouvernement et les organisations syndicales a eu lieu lundi. D'autres sont prévues fin avril, fin mai et en juin mais les syndicats, à l’exception de la CFDT fonction publique, dénoncent une absence de dialogue. Le 22 mars dernier, entre 323.000 et 500.000 personnes étaient descendues dans la rue.