Économie – Social

Nouvel envol pour l'aérodrome de Lanas en Ardèche

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 22 avril 2014 à 6:15 Mis à jour le vendredi 11 juillet 2014 à 6:22

Illustration Aérodrome de Lanas

Après de gros travaux et un million d'euros investi, la plateforme de Lanas en Ardèche est inaugurée ce vendredi. Cet aérodrome, construit dans les années 1970, avait failli disparaître il y a cinq ans faute d'argent pour le maintenir en état. Mais le Conseil général a tenu à le conserver pour en faire un outil stratégique dans la lutte contre les feux de forêts.

Piste rénovée, station de carburant aux normes et automatisée, système de sécurité amélioré, recrutement d'un agent chargé de la gestion et de l'entretien, réouverture du restaurant. Une renaissance spectaculaire que l'on constate avec un chiffre, celui du nombre d'avions qui atterrissent à Lanas. 1.300 en 2012, deux fois plus l'an dernier et déjà 900 cette année.

De nombreux projets pour dynamiser la structure

D'autres travaux sont attendus. Avec la construction probable de hangars flambant neuf, des architectes planchent dessus en ce moment. L'éclairage de la piste et la station météo devraient également être refaits à neuf. L'un des chantiers les plus importants à venir profitera avant tout aux pilotes. C'est la mise en place du "GPS" des avions, l'approche sécurisée et l'atterrissage à Lanas par tout temps, ce qui n'est pas le cas actuellement. Et puis, prochainement, une entreprise de maintenance aéronautique va s'installer. Réparations, révisions, contrôles, l'équivalent en fait du garage pour nos voitures.

Le restaurant de l'aérodrome de Lanas a rouvert ses portes
Mais ce n'est pas tout. L'objectif est de faire de l'aérodrome de Lanas un équipement stratégique pour le tourisme. Un club de planeurs va bientôt voir le jour et une société spécialisée dans le saut en parachute est sur le point de démarrer. Par ailleurs, une réflexion est menée en lien avec l'ouverture en 2015 de la Caverne du Pont d'Arc et le classement UNESCO de la Grotte Chauvet. Des tours opérators européens pourraient proposer des séjours en Ardèche en passant par Lanas. L'avion le plus gros qui peut atterrir sur cet aérodrome peut transporter jusqu'à cinquante passagers. L'idée fait son chemin. Après le tourisme, l'étape suivante sera le développement de l'aviation d'affaires qui existe déjà mais cette activité spécifique est encore très timide