Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nouvel hôpital de Reims : première pierre prévue en 2019

samedi 2 décembre 2017 à 17:52 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne

Le projet de nouvel hôpital de Reims a été présenté ce vendredi au Centre des congrès de Reims. La construction d'un premier bâtiment doit commencer au premier semestre 2019.

L'ensemble du projet représente 400 millions d'euros d'investissement, financés par l'Etat.
L'ensemble du projet représente 400 millions d'euros d'investissement, financés par l'Etat. © Radio France - Victorien Willaume

Reims, France

Avoir à Reims un "hôpital du 21ème siècle" : c'est ce qu'a dit vouloir le maire de Reims, Arnaud Robinet, ce vendredi au centre des Congrès, lors de la présentation officielle du nouvel hôpital de Reims. "La médecine qu'on pratiquait il y a quinze ou vingt ans a évolué. Aujourd'hui un hôpital doit s'intégrer parfaitement dans une ville. Je pense notamment à un travail collaboratif avec le secteur libéral", explique-t-il.

Ce nouvel hôpital sera situé au même endroit que le CHU actuel du quartier Maison Blanche, là où se trouvent les hôpitaux Robert Debré et Maison Blanche. Mais ces derniers seront déconstruits au fur et à mesure du chantier pour laisser place à la nouvelle structure. Les travaux doivent durer au total 10 ans et s'étaleront en trois phases.

Des associations de patients ont pu donner leur avis lors de réunions pour concevoir ce futur hôpital. - Aucun(e)
Des associations de patients ont pu donner leur avis lors de réunions pour concevoir ce futur hôpital. - CHU de Reims

Première étape : la construction d'un nouveau bâtiment à partir de 2019, à l'emplacement du parking situé rue Edouard Dufour. Ce bâtiment comprendra 472 lits et place dédiés majoritairement aux activités chirurgicales, et doit être terminé en 2022. Deuxième étape ensuite et jusqu'en 2025, la construction d'un deuxième bâtiment dédié aux activités médicales, qui remplacera l'aile de chirurgie de l'hôpital Maison Blanche. Ce bâtiment comprendra 334 lits et places.

Pour terminer de 2025 à 2027, place à la déconstruction de l'hôpital Robert Debré et de l'aile de médecine de l'hôpital Maison Blanche, qui seront remplacés par des parkings et des espaces paysagés. Ce projet de nouvel hôpital de Reims, qui a été validé par le Ministère de la santé en novembre 2015, a pour ambition de "moderniser l'offre de soins" selon la directrice du CHU de Reims, Dominique De Wilde. "Nous construisons un bâtiment moderne, où les parcours des patients vont être beaucoup plus faciles, et où les conditions de travail de nos équipes vont être bien meilleures.", assure-t-elle.

Coût du projet estimé : 400 millions d'euros

La première étape des travaux est la construction d'un bâtiment à partir de 2019 à l'emplacement du parking situé rue Edouard Dufour. - Aucun(e)
La première étape des travaux est la construction d'un bâtiment à partir de 2019 à l'emplacement du parking situé rue Edouard Dufour. - CHU de Reims

C'est notamment avec la nouvelle architecture du bâtiment que la direction du CHU espère améliorer la vie des patients et des professionnels de santé. "Nous allons faire un bâtiment très adapté, pour permettre de faciliter les flux à l'intérieur du bâtiment, avec des circuits courts.", détaille Geneviève Carini, du cabinet d'architecte Group 6 qui a en charge le projet. Au total le coût du nouvel hôpital est estimé à 400 millions d'euros, "financés par l'Etat", précise la directrice du CHU Dominique De Wilde.