Économie – Social

Nouvelle baisse du marché de l'immobilier en 2013

Par Jonathan Landais, France Bleu Isère vendredi 14 février 2014 à 18:50

Les primo-accédants ont de plus en plus de mal à acheter.
Les primo-accédants ont de plus en plus de mal à acheter. © Fotolia.com

Selon les chiffres de la FNAIM de l'Isère, le volume des ventes a reculé de 10% en 2013 dans l'agglomération grenobloise. Le prix de vente au mètre carré passe, lui, sous la barre des 2.600 euros. Les primo-accédants ont de plus en plus de mal à acheter, ce qui accentue cette tendance baissière.

"Maison cherche acheteur". Comme tous les ans, la FNAIM de l'Isère présentait mi-février son observatoire de l'immobilier. Et les chiffres ne sont pas bons. Dans l'agglomération grenobloise, le volume des ventes a reculé de 10% en 2013 . C'est moins qu'en 2012, où la baisse avait été de 20%. Mais le marché reste bien morose.

Les primo-accédants ont du mal à acheter

Les primo-accédants n'arrivent plus à acheter

Les primo-accédants ont de plus en plus de mal à devenir propriétaires, ce qui explique en partie cette tendance baissière, aussi bien terme de volume de ventes, que de prix. Dans le détail, le prix de vente au mètre carré s'élève en moyenne à 2.600 euros dans l'ancien , contre plus de 3.000 euros pour du neuf.

Le marché de la location n'est plus en tension

"L'offre abondante de logements neufs a déstabilisé le marché, on a une vacance locative importante sur les petites superficies et notamment les studios pour les étudiants" , explique Vincent Delaunois, le Président de la FNAIM de l'Isère. 7% des appartements de l'agglomération n'ont pas de locataires.  Une tendance de fond qui dure depuis une dizaine d'années. Mais il y a au moins une conséquence positive : les loyers sont à la baisse !

Partager sur :