Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

NOUVELLE ECO : À Mayenne, l'entreprise ISOL 1, spécialiste des vérandas, fait le plein

-
Par , France Bleu Mayenne

C'est un effet positif de la crise sanitaire : les mayennais transforment leurs habitats. En effet, la vente de pergolas et de vérandas à été multipliée par deux depuis la fin du premier confinement. En témoigne cette entreprise basée à Mayenne, spécialiste des vérandas et pergolas.

Véranda
Véranda © Radio France

Ils peuvent avoir le sourire dans cette entreprise mayennaise. ISOL 1, entreprise spécialisé dans la pose de vérandas, de pergolas et d'aménagement de l'habitat, connait un boom des demandes en ce moment. Et cela depuis la fin du premier confinement. En effet, les mayennais se sont senti à l'étroit pendant les deux confinements, et ils ont pris la décision d'agrandir leurs chez soi. 

"Il y a eu beaucoup de télétravail, donc les gens réfléchissent à améliorer son intérieur et son extérieur pour la période estivale, et on a eu beaucoup de demandes, et donc de résultats pour ces derniers mois", explique Nicolas Bouvier, la patron de l'entreprise ISOL 1. 

Nous avons doublé notre carnet de commande pour des pergolas et vérandas. On ne va pas s'en plaindre", raconte Nicolas Bouvier. 

C'est aussi les surfaces que les clients peuvent demander qui ont été augmenter car auparavant l'entreprise recevait des demandes pour une véranda de 15 à 18 mètres carrés, tandis qu'aujourd'hui, les surface demandés avoisinent les 25 mètres carrés. "Les clients ont également augmenté les budgets consacrés à l'agrandissement de leurs habitats", argumente le patron mayennais. 

Un effet de mode éphémère ? 

Le patron de l'entreprise ISOL 1 reste prudent : dès que les mayennais retrouveront leurs vies normales avec les bars, les restaurants, les théâtres et cinema, agrandir sa maison ne sera plus la priorité. "Nous attendons avant d'augmenter nos effectifs, il ne faut vraiment pas s'enflammer", assure Nicolas Bouvier. 

En tout cas, le bonheur de ceux qui agrandissent leurs maisons fait aussi le bonheur de l'entreprise mayennaise. Reste à savoir pour combien de temps. Mais dans cette époque morose, autant en profiter. 

NOUVELLE ECO : Le boom des pergolas et des vérandas

Choix de la station

À venir dansDanssecondess