Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco à Val-Thorens : se protéger sur les pistes avec le tour de cou anti-Covid

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Fin septembre, Vincent Lalanne, le directeur de l'office de tourisme de Val-Thorens, décide de créer sa propre ligne de masques-tours de cou. D'abord destiné aux professionnels sur les pistes et aux commerçants de la station de ski, ce nouvel équipement a séduit un public plus large.

Les masques-tours de cou de Val Thorens sont produits par la société lyonnaise Boldoduc
Les masques-tours de cou de Val Thorens sont produits par la société lyonnaise Boldoduc © Maxppp - Richard MOUILLAU

Marcher avec les skis sur l'épaule, le casque, les bâtons dans une main et le forfait dans l'autre, c'est déjà compliqué. Mais transporter tout ça  jusqu'au télésiège, tout en mettant son masque, c'est mission impossible. Avant l'ouverture de la station de Val Thorens le 21 novembre, Vincent Lalanne a trouvé la solution : proposer des masques-tours de cou. L'opération est un franc succès.

France Bleu Pays de Savoie : Vous étiez en rupture de stock, la demande était énorme, mais là ça y'est vous avez relancé la machine ?

On en a produit une quinzaine de milliers et on va continuer à en produire autant qu'on en aura besoin. On ne sait pas vraiment combien on doit en faire. Beaucoup de gens sont déjà équipés mais avec des choses qui ne sont pas normées. Là, on a fait quelque chose sympa un peu convivial. On n'a pas essayé de dire aux gens que c'est obligatoire, on veut amener un petit plus aux clients, une vision un peu marrante. Ces tours de cou sont assez sympas et ce sont aussi des outils "mode". On les a sortis à un prix vraiment très bas et volontairement très attractif : ils sont vendus à 12 euros sur internet. 

Maintenant c'est bon, on peut en trouver, ou c'est compliqué ?

Non, ce n'est pas difficile, mais on a fait plusieurs modèles donc on a eu quelques ruptures de stock. On a déjà passé les nouvelles commandes, elles seront livrées sur la fin du mois de novembre pour l'ouverture de la station le 21 novembre.

Qu'est ce que c'est concrètement ?

C'est un tour de cou/masque, deux en un, que l'on a créé avec la société lyonnaise Boldoduc. C'est fabriqué en France, c'est déjà une belle petite prouesse, surtout dans le textile, et on les a conçus spécialement pour répondre à la demande des clients. On s'est demandé ce qui permettrait de respecter la distanciation sociale telle qu'elle est demandée aujourd'hui aux skieurs à la montée dans les appareils de remontées mécaniques. Normalement, il n'y aura pas de restriction à la montée, si ce n'est le port du masque. Or, un skieur est déjà bien encombré avec, traditionnellement, un masque de ski, un casque, des gants et du matériel. On sait que les skieurs sont équipés de tours de cou, donc on en a imaginé un adapté aux normes Covid-19. On a créé ce produit et il connaît effectivement un énorme succès sur les réseaux. Beaucoup de clients nous en demandent et veulent en acheter pour l'hiver.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess