Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle Eco : le couvre-feu, "un gros manque à gagner" pour les restaurants du Calvados

C'est un nouveau coup dur pour les restaurateurs du Calvados : le département est placé sous couvre-feu dès ce vendredi à minuit. Tous les établissements non-indispensables vont devoir fermer à 21 heures. Le manque à gagner est conséquent pour les restaurants comme L'Accostage à Ouistreham.

Les restaurateurs craignent de voir les touristes comme les locaux déserter Ouistreham en début de soirée
Les restaurateurs craignent de voir les touristes comme les locaux déserter Ouistreham en début de soirée © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Un coup d'arrêt en pleine vacances scolaires : le couvre-feu qui entre en vigueur dans le Calvados ruine une partie des espoirs pour les restaurateurs de la côte normande, comme à Ouistreham. Mickael Fonnard, serveur, s'inquiète des conséquences alors que les touristes parisiens notamment étaient au rendez-vous. 

Quel peut-être l'impact du couvre-feu ? 

"C'est un énorme manque à gagner, beaucoup de couverts perdus et une fréquentation qui va diminuer. C'est quand même la Toussaint, on est assez souvent complet le soir à cette période. Avec le couvre-feu, ça veut dire qu'on ne fait qu'un service à 19 heures pour qu'il n'y ait plus personne dans l'établissement à 20h30. C'est une période où il fait encore bon, on a une grande terrasse couverte et chauffée qu'on ne peut pas exploiter suite à ces mesures. C'est quand même dommageable. On a aussi peur de passer en chômage partiel comme pendant le confinement, ça m'inquiète un peu pour nos emplois." 

Craignez-vous un départ des touristes ? 

"Oui, ça va être pire. Toutes les vacances scolaires, Ouistreham est une station balnéaire assez fréquentée. Avec le couvre-feu, on aura aussi la clientèle locale qui va manquer : ceux qui travaillent dans le commerce, qui finissent à 19h30, ne peuvent pas être là avant 20 heures. Evidemment, ils ne viendront plus manger."

Vous deviez déjà fermer plus tôt depuis une semaine (pas de débit de boisson après 21 heures, pas d'accueil en restaurant après 22 heures) : est-ce que ça a déjà eu un effet ?

"Le soir, on refuse quand même pas mal de personnes déjà. Les touristes qui sortent le soir prendre l'air, sortir le chien, et arrivent prendre seulement un verre à 20h40, on ne peut déjà plus les accepter. Il faut qu'ils ne soient déjà plus à table à 21 heures. En revanche, on avait réussi à maintenir deux services pour le restaurant, à 19 h puis 21h30. Il y a la demande, mais on ne peut pas l'accepter à l'heure actuelle."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess