Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelle éco : en Mayenne, une sous-préfète à la relance pour soutenir l'industrie et l'agriculture

-
Par , , France Bleu Mayenne

La nouvelle éco est consacrée aux missions de la sous-préfète à la relance en Mayenne. Elle est en fonction depuis le 21 décembre dans notre département. Céline Broquin-Lacombe compte bien être sur le terrain, elle veut aider "toutes les facettes de l'économie" à sortir de la crise.

Céline Broquin-Lacombe a été nommée sous-préfète à la relance en Mayenne.
Céline Broquin-Lacombe a été nommée sous-préfète à la relance en Mayenne. © Radio France - Delphine Garnault

La sous-préfète à la relance a pris ses fonctions le 21 décembre en Mayenne, juste avant les fêtes. Au total, en France, ils sont 30 à avoir été nommés. Céline Broquin-Lacombe, 29 ans, va s'atteler à faire en sorte que le plan national de 100 milliards d'euros soit décliné sur notre département, et bien décliné.

Sa mission est de répondre aux besoins suite à la crise sanitaire, en 2021 et 2022 mais aussi de construire la France de 2030. "Mon objectif, c'est d'être sur le terrain pour déployer ce plan de relance aux côtés des acteurs du territoire, pour construire ce dont ils ont besoin dans leurs entreprises, leurs collectivités", explique-t-elle. 

Aider les industries et l'agriculture

"Cela va concerner toutes les facettes de l'économie. La Mayenne est un territoire d'industrie donc il va falloir mettre le curseur sur les entreprises de ce secteur. J'ai évidemment un attachement au monde agricole étant vétérinaire donc j'espère que les agriculteurs de la Mayenne feront appel au plan de relance et je n'hésiterai pas à aller vers eux", assure Céline Broquin-Lacombe.

J'aimerais que les jeunes puissent avoir les mêmes opportunités que moi

La sous-préfète à la relance veut aussi mettre l'accent sur la formation avec le projet "Un jeune, une solution". "Je suis assez jeune, j'ai la chance d'occuper un poste qui me passionne et j'aimerais que les jeunes puissent avoir les mêmes opportunités que moi", estime-t-elle.

La mission de Céline Broquin-Lacombe n'a pas de date de fin. "Elle durera tant que la Mayenne, les acteurs, le corps préfectoral et les services de l'Etat auront besoin d'une personne en plus pour les aider", assure la sous-préfète à la relance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess