Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelle éco : ISAGRI, une entreprise qui se bat pour l'embauche de salariés en situation de handicap

-
Par , France Bleu Picardie

La Nouvelle éco vous emmène chez ISAGRI, entreprise beauvaisienne qui se bat pour l'embauche de personnes en situation de handicap. Elle conçoit des logiciels informatiques pour l'agriculture ou la comptabilité. Elle vient de signer une convention avec un fond d’insertion des personnes handicapées.

L'entreprise ISAGRI se fixe comme objectif d'embaucher en CDI dix personnes en situation de handicap par an.
L'entreprise ISAGRI se fixe comme objectif d'embaucher en CDI dix personnes en situation de handicap par an. © Radio France - Marine Chailloux

L'insertion des personnes en situation de handicap, c'est dans l'ADN de l'entreprise ISAGRI. Depuis longtemps, elle se bat pour l'insertion de salariés reconnus comme travailleurs handicapés. Elle vient de signer une convention avec l'Agefiph, l'association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées, pour continuer son combat pour l'emploi. La mission de l'Agefiph est de favoriser l'insertion, le maintien et l'évolution professionnelle des salariés handicapés dans les entreprises du secteur privé. La Nouvelle éco vous fait découvrir avec France Bleu Picardie comment l'entreprise ISAGRI, dont le siège est basé à Beauvais (Oise), se bat pour l'embauche de personnes en situation de handicap. 

Embauche de salariés handicapés : dans l'ADN d'ISAGRI

En passant un entretien chez ISAGRI Jean-Philippe Levillain, ancien militaire reconverti dans l’informatique en situation de handicap ne s'attendait pas à un accueil... normal. "Il n'y a pas eu de blanc quand j'ai annoncé ma situation de travailleur handicapé, se souvient-il, on m'a juste posé une question : "est-ce que vous avez besoin de matériel spécialisé?", j'ai trouvé ça assez bluffant quand même!"

Grâce à la signature de la convention avec l'Agefiph, l'entreprise ISAGRI va recevoir des aides financières pour multiplier ses actions en faveur de l'inclusion des salariés handicapés.
Grâce à la signature de la convention avec l'Agefiph, l'entreprise ISAGRI va recevoir des aides financières pour multiplier ses actions en faveur de l'inclusion des salariés handicapés. © Radio France - Marine Chailloux

Depuis 2 ans, le directeur de projet fait partie de l'équipe d’ambassadeurs handicap de l'entreprise. "Etre ambassadeur handicap c'est être un relais entre les personnes qui sont peut-être en situation de handicap ou de maladie et l'entreprise, explique Jean-Philippe Levillain, ça libère la parole des salariés. Et j'accompagne aussi les managers. L'an dernier une personne qui avait un cancer lourd est venue me voir et j'ai vu aussi son manager. On a échangé librement autour d'un café, sans galon, c'est important. Et ça s'est fait naturellement, je trouve que c'est très valorisant!"

Mais 3% seulement de travailleurs en situation de handicap

Mais sur ses 900 collaborateurs chez ISAGRI France (ils sont 2200 collaborateurs en tout, toutes filiales comprises en France et à l'étranger), 27 salariés seulement sont en situation de handicap (3% des effectifs français). L'entreprise ISAGRI est encore loin des 6% légaux de travailleurs handicapés. "Non nous ne sommes pas dans les clous, mais c'est un chiffre qui n'est pas facile à atteindre malgré notre volonté très forte, regrette Pascal Chevalier, directeur général d’Isagri. Il faut trouver les personnes qui correspondent au profil des postes que l'on a et depuis au moins 20 ans on met beaucoup d'énergie à le faire mais ça reste compliqué". 

C'est important que les collaborateurs soient en confiance", Lydia Duval, DRH d'ISAGRI

Bien souvent, les salariés ne dévoilent pas leur handicap comme l'explique Lydia Duval, responsable des ressources humaines en charge de la mission handicap dans l’entreprise : "Nous avons même des collaborateurs qui sont là depuis plusieurs années, qui n'ont jamais osé en parler ou faire le pas, déplore Lydia Duval. Hier par exemple, j'ai reçu un appel d'un salarié qui m'a avoué être en situation de handicap depuis des années. Ça m'a permis de comprendre son déroulement de carrière. Il suffit parfois de pas grand chose pour que les salariés se sentent bien. Un petit frigo par exemple sur un bureau pour les salariés diabétiques qui ont besoin de stocker de l'insuline. C'est important pour nous que les collaborateurs soient en confiance" estime la DRH.

Objectif : dix embauches de travailleurs handicapés par an

Alors pour réussir à embaucher, l’entreprise multiplie des actions en interne et en externe. Elle a par exemple accompagné un salarié diabétique à faire un trek sur le Mont Blanc ou contribué à créer une équipe de rugby fauteuil. La signature de la convention avec l’Agefiph, l’organisme qui vient en aide aux entreprises pour accueillir des salariés handicapés, est un véritable encouragement pour l'entreprise : "c'est un signe à mener des actions et c'est aussi un encouragement financier à avoir encore plus d'ambitions pour les actions que l'on mène!" se réjouit Pascal Chevalier, le directeur général d'ISAGRI. D'autant que l'Agefiph n'a signé que deux conventions dans l'Oise : avec ISAGRI et avec le parc Astérix en... 2005!

Cette convention est un encouragement à avoir encore plus d'ambitions!" Pascal Chevalier, directeur général d'ISAGRI

Sur les 500 000 salariés en situation de handicap en France, 55 000 habitent dans la région Hauts-de-France, avec la particularité qu'ici, ce sont des travailleurs handicapés plus jeunes. "Le handicap est souvent le handicap acquis au cours de la vie au travail, une sociologie de 45/50 ans et plus, explique Yvan Talpaert, délégué régional d'Agefiph Hauts-de-France. Ça veut dire qu'il nous faut aussi déplacer ici le curseur pour accompagner ce public plus jeune".  

Chaque année, la société ISAGRI embauche environ 150 personnes en CDI, souvent des premiers emplois. Parmi eux, l’entreprise se fixe l’objectif d'intégrer dix travailleurs handicapés par an.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess