Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : "Je suis vraiment très confiant en l'avenir" explique le gérant de Cosy Eco à Longvic

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Les agendas sont chargés en ce moment du côté des artisans en Côte-d'Or ! Très sollicités pour des travaux et cela malgré ce 3e confinement, c'est même une aubaine pour certains. Illustration avec Cosy Eco une entreprise spécialisée dans la rénovation énergétique à Longvic.

Intervention des équipes de Cosy Eco ici pour des changements de fenêtre en mars
Intervention des équipes de Cosy Eco ici pour des changements de fenêtre en mars © Radio France - Cosy Eco

Cosy Eco une entreprise spécialisée dans la rénovation énergétique, installée sur l'ancienne BA 102 à Longvic (Côte-d'Or). Cette entreprise tire plus que son épingle du jeu dans la crise sanitaire. Elle a en effet enregistré une hausse de 15% de son chiffres d'affaires et envisage même d'embaucher. Seule ombre au tableau la difficulté pour s'approvisionner sur certains matériaux comme la fibre de bois ou encore la ouate de cellulose, pour lesquels il faut parfois compter jusqu'à neuf semaines de délai. Entretien avec son gérant, Vincent Dessablon. 

Vincent Dessablon, le gérant de Cosy Eco à Longvic

Cela ressemble à quoi une semaine en ce moment pour les salariés de Cosy Eco? 

C'est des grosses semaines (rire). C'est très chargé depuis l'année dernière, à notre grande surprise, que ce soit pour la partie commerciale avec beaucoup de demandes de devis techniques, et pour ce qui est des équipes de pause, c'est de grandes journées de travail, donc plombier, isolation, fenêtres, et avec des planning qui sont bien chargés. 

Est-ce que ça a fait vraiment augmenter votre chiffre d'affaires ? 

Oui. Il a augmenté de l'ordre de 15%, contrairement à mes attentes car au départ lors du premier confinement, je me suis dit "Aie Aie Aie ! Qu'est ce qui se passe, on va avoir une baisse du chiffre d'affaire" . Et malgré un mois de confinement, on a donc vu une progression de 15%.

On vous appelle pour quels types de travaux ? 

Souvent pour de l'isolation. Pompe à chaleur aussi et même climatisation. Principalement en maison individuelle, mais aussi parfois en appartement où là c'est un peu plus compliqué d'apporter une solution.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au niveau des matériels ou matériaux, y a t'il un problème d'approvisionnement ? 

Oui de gros soucis. Notamment pour les pompes à chaleur même si ça s'atténue pour l'instant. On a eu de grosses difficultés l'année dernière. Cette année, les gros soucis sont plutôt sur la fibre de bois, la ouate de cellulose. Nous travaillons principalement avec des matériaux bio sourcés, et aujourd'hui on nous annonce des retards de neuf semaines. Alors on joue avec les calendriers et avec les stocks. On anticipe en faisant de gros stockages car on a l'avantage d'être situé sur une ancienne base aérienne, donc on peut stocker. Mais il ne faut pas que cela s'allonge car sinon, on ne pourra pas honorer toutes les commandes de cette année.  

Vous êtes plutôt confiant pour l'avenir ?

Oui. Il y a une prise de conscience. Les personnes se sont aperçues que le bâti c'est vraiment quelque chose d'important et que le ressenti qu'on peut avoir dans sa maison, c'est très important également. Et pour les économies d'énergie, on pense de plus en plus à la planète. Et comme disait Nicolas Hulot, le monde ne nous appartient pas et ce sont nos enfants qui arrivent après. Il y a vraiment une prise de conscience là dessus, même sur le choix des matériaux. Les gens sont plus sensibles à mettre de la fibre de bois plutôt que d'autres matériaux qu'on connait depuis des années en isolation. Je suis vraiment très confiant en l'avenir, oui ! 

  • Retrouvez "La nouvelle éco" tous les matins de la semaine à 7h15 sur France Bleu Bourgogne. 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess