Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : l'Esperluette fait épicerie, café et cantine au cœur du quartier Celleneuve à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Chaque matin sur France Bleu Hérault, gros plan sur ceux qui font bouger l'économie locale. Aujourd'hui, nous découvrons l'Esperluette, une épicerie-cantine-café solidaire qui vient d'ouvrir à Montpellier dans le quartier Celleneuve. Un projet conçu par les habitants et coordonné par Mathieu Roy.

L' Esperluette en juillet dernier (lorsque les masques n'étaient pas encore obligatoires), l'épicerie-café-cantine à Celleneuve Montpellier
L' Esperluette en juillet dernier (lorsque les masques n'étaient pas encore obligatoires), l'épicerie-café-cantine à Celleneuve Montpellier - Esperluette

L'Esperluette est un tout nouveau lieu à Montpellier. Nichée au cœur du quartier Celleneuve, cette épicerie-cantine-café solidaire a ouvert début janvier 2021. On y trouve des produits alimentaires à bas prix, en vrac et locaux si possible. Un lieu d'échanges et de rencontres et de solidarité. Un projet porté par les habitants du quartier dans le cadre d'une association coordonnée par Mathieu Roy.

Pourquoi avoir choisi l'Esperluette comme nom ?

Mathieu Roy : c'est le symbole & sur le clavier d'ordinateur. En fait, nous avons choisi ce terme parce que notre projet a plusieurs volets. Ça se veut être en même temps un café, en même temps une cantine de quartier et en même temps une épicerie. Et nous nous adressons à toute la population celleneuvoise, les bobos comme les gens qui sont en situation de précarité. 

C'est un lieu qui a été imaginé par les habitants ?

Absolument. C'est un lieu qui vit par le bénévolat. C'est vraiment un projet des habitants de Celleneuve qui avait besoin d'un café ouvert et mixte et qui avaient des difficultés pour trouver des petits commerces de proximité avec une alimentation de qualité pour tous. C'est vraiment un projet qui a émergé à force de discussions et de rencontres des différents habitants qui habitent le quartier. de Celleneuve.

Qu'est ce qu'on y trouve à l'Esperluette ? 

On peut y trouver des produits secs, bio, en vrac, puisqu'on a un partenariat avec Biocoop qui nous a donné un meuble vrac. On a accès à leur catalogue produits à prix coûtant, ce qui nous permet de proposer ces produits bas aux habitants du quartier à différents tarifs. C'est la particularité de notre projet. Les habitants vont payer en fonction de leurs revenus. Et on propose également deux fois par mois un groupement d'achat de produits frais.

Et pour ça, on travaille avec des producteurs locaux, en circuit court, des fruits et légumes, des fromages, des œufs, du vin, des savons, du miel, en fonction des saisons. Ce qu'on souhaite, c'est qu'il y ait le moins d'emballage possible, surtout pas de plastique. 

Et puis changer un peu les habitudes de consommation des gens du quartier, petit à petit, car dans notre quartier, on a des supermarchés un peu tout autour. Et là, l'idée, c'est de proposer des prix attractifs avec des produits de qualité, sans emballage. 

Tout ça a un prix. Vous parlez de prix coûtant, de gens qui paient moins cher s'ils n'ont pas les moyens. Comment arrivez-vous à l'équilibre? 

C'est une association, pas un commerce, subventionnée, c'est-à-dire qu'on a été aidé par des fondations privées et des collectivités. Et puis, on a aussi un système de dons, c'est-à-dire que dans les tarifs que nous proposons, il y a un tarif avec une petite marge qui compense en partie les prix à 20 % du prix coûtant qu'on propose aux familles qui sont en situation de précarité dans le quartier et nous fonctionnons essentiellement avec le bénévolat. 

Vous proposez un peu plus que de l'alimentaire. L'Esperluette est un lieu d'accompagnement. 

Tout à fait. On va mettre en place différents ateliers, entre autres un atelier d'écrivain public, pour aider un peu les gens à faire leurs démarches administratives. On propose aussi des expositions et surtout, nous allons ouvrir un café dès que la crise sanitaire sera passée et que l'on pourra à nouveau vivre ensemble, faire des choses ensemble. 

L'idée, c'est vraiment que ce soit un lieu de vivre ensemble, de rencontres, d'échanges des différentes populations du quartier. C'est un quartier très mixte avec des personnes âgées, une population gitane qui est encore un peu installée dans le quartier, des jeunes en couple plutôt bobos et puis une population maghrébine. Ce sont des populations qui vivent relativement bien ensemble, mais qui n'ont pas d'endroits pour faire des choses ensemble. 

C'est aussi une autre image du quartier Celleneuve qui n'a pas forcément très bonne réputation.

C'est vrai aussi que c'est un quartier qui est un peu sur le fil. C'est-à-dire qu'il y a de moins en moins de petits commerces. Il y a de plus en plus de boutiques de restauration rapide. Et puis, il y a pas mal de locaux vacants. Et c'est vrai que c'est un quartier qui a un peu une mauvaise réputation parce qu'il y a un peu de deal, des jeunes qui traînent sur l'espace public. Mais nous, nous pensons que c'est à nous de prendre en main notre quartier et de refaire vivre les boutiques et l'espace public. 

Avant d'avoir le local, on a fait pas mal d'actions comme la cuisine de rue où on mettait à disposition des habitants un four à pain traditionnel à bois. On cuisinait et on mangeait tous ensemble toute la journée autour de ce four à pain. Ça a été des événements très rassembleurs et fondateurs du projet. 

C'est un quartier qui est magnifique et qui a une âme, qui a une histoire et qui donne vraiment envie de l'habiter et de le faire vivre.

Participez à la consultation #MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec "Ma solution", France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Mathieu Roy, coordinateur de l'Espertuelle, une épicerie-cantine-café du quartier Celleneuve à Montpellier

l'Esperluette fait des groupements d'achat de frais
l'Esperluette fait des groupements d'achat de frais - Esperluette
les rassemblements cuisine de rue
les rassemblements cuisine de rue - Esperluette
Choix de la station

À venir dansDanssecondess