Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : le bricolage passionne toujours les Icaunais

-
Par , France Bleu Auxerre

Depuis le début de la crise sanitaire, le chiffre d'affaire du secteur du bricolage et de l'outillage est en forte progression dans toute la France. Illustration au magasin Bricomarché de Joigny avec Laurence Begin, la responsable.

Au magasin Bricomarché de Joigny, la fréquentation a fortement progressé depuis le début de la crise sanitaire
Au magasin Bricomarché de Joigny, la fréquentation a fortement progressé depuis le début de la crise sanitaire © Radio France - Laurence Begin

Outillage, peinture, jardinage, installations de piscine, rénovation de meubles... les Icaunais, à l'image de la majorité des Français, ont développé une passion pour le bricolage pendant cette crise sanitaire. Une bonne nouvelle pour les professionnels de ce secteur, qui espèrent que la tendance va perdurer. On en parle avec Laurence Begin, la responsable du magasin Bricomarché à Joigny.

Laurence Begin, responsable du bricomarché de Joigny , dans la Nouvelle éco

France Bleu Auxerre : Le chiffre d'affaire du secteur du bricolage a fortement augmenté, au niveau national. Est-ce que c'est un phénomène que vous avez également constaté à votre niveau, à Joigny ?

Laurence Begin : Oui tout à fait. 2020 a été une année tout à fait atypique et exceptionnelle pour le marché du bricolage. Et nous avons constaté dans notre Bricomarché une fréquentation assez intéressante.

Qu'est-ce que les gens viennent chercher comme outils ? Quels sont les travaux qu'ils ont entrepris ?

Ils ont fait beaucoup de peinture. Ils ont aussi fait beaucoup de travaux dans le jardin. Nous pensons que le budget des ménages a été déporté, faute de ne pouvoir partir en vacances ou faire des sorties au restaurant. Et ce budget a été déporté sur l'amélioration de leur habitat.

Est-ce que les gens qui sont venus et qui viennent dans votre magasin sont déjà des bricoleurs ou des novices ?

Il y a beaucoup de gens qui s'y mettent et qui sont donc très demandeurs de conseils. Le conseil, c'est ce que l'on trouve dans nos magasins de proximité. Ce qu'on n'a pas forcément dans les très grandes enseignes.

Est-ce que c'est un phénomène qui se poursuit à l'heure qu'il est ?

Oui, actuellement, la dynamique est toujours là. Elle est peut-être un peu plus modérée mais toujours en progression. Nous espérons que ça va continuer mais ça, seul le consommateur le décidera.

Laurence Begin, responsable du bricomarché de Joigny , dans la Nouvelle éco

Choix de la station

À venir dansDanssecondess