Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelle éco : les producteurs de cidre ne veulent pas rester en carafe

-
Par , France Bleu Armorique

Les cafés, restaurants et autres crêperies étant toujours fermés, les producteurs de cidre ne peuvent pas écouler une partie de leur production. Ils réclament de nouvelles aides pour compenser ces pertes.

Les ventes de cidre sont en baisse de 30% depuis le début de l'année 2021
Les ventes de cidre sont en baisse de 30% depuis le début de l'année 2021 © Maxppp - François Destoc

Le constat est aujourd'hui le même que lors du premier confinement, les producteurs de cidre ne trouvent pas preneurs pour une grosse partie de la production habituellement consommée dans les restaurants et les cafés. "Ce qui est vendu en grandes surfaces, ou en vente directe ne compensent pas cette perte de marché. Or, les hôtels, cafés, restaurants et crêperies représentent 30% des ventes" explique Jean-Louis Benassi, directeur de l'union nationale interprofessionnelle cidricole. 

On se retrouve aujourd'hui avec des cuves trop pleines avant l'arrivée de la nouvelle production. 

Comme l'an dernier, les grandes cidreries et les petits producteurs se retrouvent avec des volumes de cidre encore importants dans leurs cuves.  Ces cuves pleines ne permettront pas d'accueillir la récolte 2021 dans quelques mois. "Contrairement au vin, le cidre n'est pas un produit de garde, il nous faut donc trouver des solutions" ajoute Jean-Louis Benassi.  

150 milles hectolitres de cidre n'auront pas pu être écoulés

Pas question bien sûr de jeter la production. Le cidre peut être valorisé en énergie, par le procédé de la méthanisation, ou par celui de la distillation. Reste que ce procédé n'est pas sans conséquences financières pour les producteurs de cidre "il faut qu'il y ait une compensation financière de la part de l'Etat". La profession en appelle au ministre de l'agriculture. Aujourd'hui, l'union nationale interprofessionnelle cidricole estime que 150 milles hectolitres de cidre devront sans doute ainsi être transformés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess