Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : les gardiens rouvrent les refuges de montagne début juin dans les Alpes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu, France Bleu Isère

La saison estivale démarre pour les refuges de montagne. Même s'ils n'ont jamais réellement été fermés, ils retrouvent leur gardien en juin dans les Alpes. Un protocole sanitaire est mis en place pour l'accueil des randonneurs.

Le refuge du goûter dans le massif du Mont-blanc (Haute-Savoie) peut accueillir 120 personnes.
Le refuge du goûter dans le massif du Mont-blanc (Haute-Savoie) peut accueillir 120 personnes. © Radio France - Francis Gaugain

Depuis que l'heure est au déconfinement, les sorties, départs en week-end et même en vacances sont à nouveau possibles ! Cela inclut les excursions en montagne et les nuits en refuge. Toujours avec un protocole sanitaire, ces abris retrouvent leur gardien respectif en juin. A titre d'exemples, les refuges de Tête Rousse et du Goûter seront gardés à partir du 1er juin. Le Col de la Vanoise et la Dent Parrachée à partir du 5 juin. Nicolas Raynaud est le président de la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM) qui représente une cinquantaine de refuges en Savoie et Haute-Savoie.

France Bleu Pays de Savoie - Vous avez mis en place des jauges pour la réouverture des refuges ?

Nicolas Raynaud - Il ne peut pas y avoir de jauge dans un refuge puisque c'est un lieu qui garantit la sécurité des usagers. Donc si les conditions devenaient très mauvaises, avec des gens en perdition dans la montagne, le rôle d'un refuge est de les accueillir. On ne peut pas leur dire "restez dehors à cause du covid", ce n'est pas possible. 

Donc rien n'a changé avec la crise sanitaire ?

On réduit forcément dans certains dortoirs les capacités selon les types de groupe donc il y a quand même un impact. Et il y a aussi un impact parce que depuis l'année dernière on a mis en place des espaces isolés si jamais une personne a des symptômes.

Si je viens avec un groupe de personnes demain, on va dormir séparé ?

Ça dépend de quelle catégorie de groupe il s'agit. Si c'est une famille de quatre personnes par exemple, il est tout à fait concevable que ces gens dorment les uns à côté des autres sans séparation. Si ce sont quatre individus différents, on ne les fera pas dormir côte à côte. On est souple car l'objectif c'est d'aller en montagne. 

Qu'est-ce qui est mis en place pour les repas ? 

Depuis le 19 mai nous avons le droit de servir à manger à table en terrasse et à l'intérieur avec des tables de six personnes et des jauges à 35% exactement comme pour les salles de restauration des hôtels. Cette jauge va augmenter au 9 juin et il n'y aura plus de restriction de jauge pour la salle de restauration à partir du 30 juin. Donc sur la fonction restauration, on est calqués sur ce qu'il se passe dans la vallée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess