Économie – Social

Nouvelle mobilisation des routiers à Rennes contre la loi travail

Par Alexandre Frémont, France Bleu Armorique mercredi 27 septembre 2017 à 16:03

Faible mobilisation ce mercredi chez les routiers à Rennes
Faible mobilisation ce mercredi chez les routiers à Rennes © Radio France - Alexandre Frémont

Depuis lundi, les routiers se mobilisent contre la loi travail et des ordonnances du gouvernement. Ce mercredi, soit trois jours après le début de leur mouvement, la mobilisation n'est toujours pas au rendez-vous.

Ils étaient une petite centaine de manifestants ce mercredi matin, à 7 h, répartis entre le rond-point de la Robiquette, et celui de l'Auge de Pierre, dans le Nord de Rennes, près du centre commercial Grand Quartier. Pendant deux heures, ils ont distribué des tracts, agitant leurs drapeaux CGT et FO. "C'est important d'être là, encore aujourd'hui" souffle une manifestante, présentes dans les mobilisations depuis lundi. ON voit une majorité de jeunes, qui se sentent impliqués dans ce mouvement. "On voulait pas laisser les syndicalistes tous seuls dans cette action, détaille une autre. On pense qu'il y a une convergence des luttes et qu'il y a besoin de les supporter dans toutes leurs actions. Ils ne pourront pas mener ça indéfiniment".

Faire de l'information avant tout

Des étudiants de Rennes 2, avec des routiers, vous trouvez ça bizarre? Elle non. Cette étudiante en Histoire trouve que c'est totalement justifié: "C'est assez incroyable qu'on critique justement l'action des jeunes en les jugeant d'irresponsables alors que c'est quelque chose qu'on devrait louer. On passe notre temps au lycée et à la fac de nous rabâcher qu'il faut travailler en cours pour notre avenir mais là quand on veut lutter pour avoir un avenir justement, on nous critique. C'est dommage", finit-elle. Sur la centaine de manifestants présents, les trois quarts étaient des jeunes ce mercredi. Après deux heures, les manifestants plient bagage et se rendent au rond-point du centre commercial Alma, dans le sud de Rennes.

C'est assez incroyable qu'on critique justement l'action des jeunes en les jugeant d'irresponsables alors que c'est quelque chose qu'on devrait louer. On passe notre temps au lycée et à la fac de nous rabâcher qu'il faut travailler en cours pour notre avenir mais là quand on veut lutter pour avoir un avenir justement, on nous critique", une étudiante parmi les manifestants

Changement de lieu pour les routiers ce mercredi. Après le rond point de la Robiquette, direction celui de l'Alma  - Radio France
Changement de lieu pour les routiers ce mercredi. Après le rond point de la Robiquette, direction celui de l'Alma © Radio France - Alexandre Frémont

"Notre mission, aujourd'hui, c'est avant tout de l'information" explique Christophe Provost, délégué CGT d'Ille-et-Vilaine. Après une intervention des forces de l'ordre assez musclée lundi, et une action rapide de leur part mardi, la seule solution qui s'offre aux routiers, c'est de tracter. Une bonne chose tout de même pour les syndicats qui peuvent donner leurs arguments aux automobilistes. "Certains sont compréhensifs et nous soutiennent, d'autres sont un peu moins ouverts. C'est comme ça", sourit Christophe Provost.

Tout le monde n'est pas forcément d'accord avec les manifestants

Ce sont les routiers qui sont ciblés au rond-point de l'Alma, pour qu'ils rallient la cause des manifestants. "On leur demande de lire le tract, d'arrêter leur moteur cinq minutes en solidarité aux collègues qui se mobilisent, détaille Eric, chauffeur à Rennes et dans la manifestation depuis le début. Et puis, ça fait un petit blocage", finit-il en souriant.

Après quelques heures, les tracts descendent très vite. Il semblerait que le message passe plutôt bien auprès des conducteurs et conductrices. Alors si certains le prennent bien, d'autres sont un peu remontés contre les manifestants. Un conducteur de poids lourds brétilien s'arrête à leur hauteur et pose plusieurs questions. Le ton monte entre lui et Christophe Provost, qui souhaitait lui répondre. Finalement, il n'arrive plus à trouver les mots pour le convaincre et le laisse circuler.

Ecoutez ce reportage d'Alexandre Frémont auprès des automobilistes au rond point de l'Alma à Rennes

Les routiers ont d'ores et déjà annoncé une nouvelle mobilisation ce jeudi matin, sans préciser le lieu et l'heure.