Économie – Social DOSSIER : Le combat des salariés de GM&S Industry pour sauver leurs emplois en Creuse

Nouvelle mobilisation des salariés de GM&S Industry

Par Valérie Mosnier et Audrey Tison, France Bleu Creuse jeudi 10 novembre 2016 à 19:35

Les salariés de GM&S ont interpellé le Préfet et le député-maire face à l'urgence.
Les salariés de GM&S ont interpellé le Préfet et le député-maire face à l'urgence. © Radio France - Audrey Tison

La mobilisation ne faiblit pas chez les salariés de GM&S Industry. Ce jeudi, plus de 300 personnes, essentiellement des salariés du sous-traitant automobile de La Souterraine, se sont retrouvées à Guéret. Objectif : faire le point après la réunion au ministère de l'Industrie.

Tout a commencé ce jeudi matin avec une opération escargot sur la Nationale 145, entre La Souterraine et Guéret . Environ 300 personnes, dont la quasi-totalité des salariés de l'usine sostranienne, ont rejoint ensuite la mairie de Guéret. Rendez-vous avait été donné au Député-Maire et au Préfet de la Creuse pour connaitre l'issue de la réunion au Ministère de l'Industrie mardi dernier.

Michel Vergnier et Philippe Chopin ont assuré que la situation financière de GM et S Industry était une priorité de Bercy, et qu'une table-ronde réunissant les salariés, le propriétaire de l'entreprise et les constructeurs automobiles, Renault et Peugeot, aurait lieu prochainement en Creuse. Un pas de franchi pour Vincent Labrousse, représentant CGT "mais c'est la date sur laquelle on n'est pas d'accord, il y a urgence dans la situation."

Date limite : le 18 novembre

Un cabinet a été mandaté par l'actionnaire, l'Italien Gianpiero Colla, pour un audit financier. Il doit être rendu le 15 novembre et permettre au propriétaire de parler de l'avenir. Cet audit "est un prétexte pour ne pas assumer ses responsabilités, alors qu'il avait pris des engagements devant de l'Etat" poursuit Vincent Labrousse.

En attendant, dans la grande salle de la mairie de Guéret, les salariés se serrent pour que tout le monde ait une place, les élus CGT prennent alors le micro. Face à eux, le représentant de l'Etat, le député, plusieurs de La Souterraine et de la Région.

Le préfet de la Creuse et le député Michel Vergnier tentent de rassurer les 200 salariés de GM&S Industry "votre dossier est prioritaire" - Radio France
Le préfet de la Creuse et le député Michel Vergnier tentent de rassurer les 200 salariés de GM&S Industry "votre dossier est prioritaire" © Radio France - Audrey Tison

Tous se disent prêts à soutenir les 283 salariés de GM et S Industry dans leur combat. De son côté, le préfet assure qu'il actionne tous les leviers possibles pour faire pression sur le propriétaire italien de l'entreprise afin qu'il verse l'argent promis lors de la reprise et en juin dernier.

On va pas attendre de mourir, c'est pas notre caractère - Vincent Labrousse, représentant CGT

Le propriétaire italien Gianpiero Colla est-il prêt à recapitaliser l'entreprise ? Y aura-il un plan social, un redressement judiciaire? Les salariés restent avec leurs questions. Sans réponse d'ici une semaine, ils repasseront à l'action.