Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nouvelles caisses obligatoires : les commerçants tourangeaux en colère

vendredi 5 janvier 2018 à 5:32 Par Simon Soubieux, France Bleu Touraine

Depuis le 1er janvier, les commerçants assujettis à la TVA doivent se munir d'un nouveau logiciel de caisse enregistreuse. L'objectif : rendre impossible la fraude au moment de la transaction. Le bémol : cette caisse coûte cher et beaucoup de commerçants n'ont pas les moyens de se la payer.

Certains commerçants n'ont pas les moyens de se munir de cette nouvelle caisse.
Certains commerçants n'ont pas les moyens de se munir de cette nouvelle caisse. - Pixabay

Tours, France

Le premier commerçant rencontré s'appelle Thierry. Il est boulanger place du monstre, près des halles de Tours. Lui, ça fait quelque temps qu'il a acheté cette nouvelle caisse. Bien avant qu'elle soit obligatoire. Il est donc en règle. "Et je suis très satisfait. Toutes mes transactions sont enregistrées directement dans la caisse. C'est beaucoup plus simple pour ma comptabilité." Mais alors quel est le problème ? "C'est vrai qu'elle coûte cher. Elle coûte même très cher...

Entre 1000 et 4000 euros la caisse enregistreuse 

Pour se procurer ce nouveau logiciel de caisse, les commerçants doivent débourser au minimum une somme proche de 1000 euros pour le modèle de base. Pour les caisses les plus évoluées, ils doivent payer environ 4000 euros.

Remontons le temps. Nous sommes en 2016. Dans sa loi de finances pour l'année 2016, le gouvernement de Manuel Valls, sous la présidence de François Hollande, a pour objectif de lutter contre la fraude à la TVA, responsable d'une perte de 17 milliards d'euros dans le budget de l'Etat chaque année. Pour ça, il décide d'obliger tous les commerçants assujettis à la TVA à se munir d'une caisse enregistreuse rendant impossible la fraude lors de la transaction avec le client. 

Certains commerçants tourangeaux prêts à ne pas respecter la loi  

"Jamais je mettrai 2500 euros dans une nouvelle caisse. C'est hors de question !", explique Victor, commerçant sur le marché des halles. Lui, pour l'instant, il ne respecte pas la loi et l'assume. Et ce qui l'énerve, c'est la stigmatisation des petits commerçants : " Je suis pas sûr que la fraude à la TVA est en majorité le fait des petits commerçants. Il y en a qui fraude des millions d'euros à la TVA en achetant des jets privés sur certaines îles. Moi, pour vous donner une idée, je paye 5000 euros de TVA chaque année.

Surtout que pour Victor, cette nouvelle caisse ne changera rien : "Je vois pas l'intérêt. Si les commerçants décident de ne pas enregistrer leurs transactions, ils ne le feront pas. Résultat : ceux qui fraudent, frauderont. Ceux qui ne fraudent pas, ne frauderont pas."