Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le groupe agroalimentaire Novandie va dégraisser près de Rouen : 120 emplois menacés

mardi 3 juillet 2018 à 14:19 Par Claire Briguet-Lamarre, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Plan social annoncé chez Novandie à Maromme près de Rouen. L'entreprise qui fabrique des produits sous la marque Mamie Nova ou Andros devrait se séparer de près de 120 emplois sur les 190 que compte le site aujourd'hui. Les syndicats dénoncent une décision insensée.

La direction de Novandie justifie le plan social par une baisse des ventes de produits laitiers en France
La direction de Novandie justifie le plan social par une baisse des ventes de produits laitiers en France © Maxppp - Maxppp

Maromme, France

L'annonce a été faite il y a quelques jours lors d'un Comité central d'entreprise : l'entreprise Novandie va réorganiser son activité. Un plan de sauvegarde de l'emploi est lancé sur le site de Maromme notamment. Sur les 190 emplois que comptent le site de l'agglo rouennaise, près de 120 pourraient être supprimés. Le volet social du plan sera présenté en septembre. Plusieurs sites de l'entreprise en France sont touchés.

Le site de Maromme doublement touché

Novandie fabrique les produits de la marque Mamie Nova, Andros ou Bonne Maman. Le site de Maromme existe depuis 40 ans maintenant et a compté jusqu'à 400 salariés. Le site présente la particularité d'abriter des lignes de fabrication et le siège social de Novandie. Le plan social qui se dessine va donc toucher de plein fouet les employés de Maromme, il est question de supprimer 120 postes sur 190.

Dans un communiqué, Novandie justifie ce plan social par des difficultés financières depuis 7 ans maintenant. Difficultés qui seraient liées selon la direction à la baisse de consommation de produits laitiers en France.

"On ne va pas se laisser faire"

Selon les syndicats, l'entreprise qui était en cours de redressement serait presque à l'équilibre après le rachat par le groupe Andros. "Si des difficultés financières existent, elle sont liées aux mauvais choix stratégiques de la direction", estime Jean-Claude Amand, délégué CFDT chez Novandie.

On a pris un gros coup sur la tête, on ne s'attendait pas à un tel plan, Jean-Claude Amand, délégué CFDT  

Une assemblée générale se tient ce jeudi.