Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plan social chez Nokia : manifestation des salariés devant le site de Nozay contre la suppression des postes

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Nozay, France

Plusieurs centaines de salariés de la filiale française de Nokia, Alcatel-Lucent, ont manifesté ce mardi sur le site de Nozay en Essonne, devant les locaux de l'entreprise de télécommunications finlandaise contre le plan social.

Plusieurs centaines de salariés se sont rassemblés devant le site de Nokia à Nozay.
Plusieurs centaines de salariés se sont rassemblés devant le site de Nokia à Nozay. © Radio France - Bradley de Souza

À Nozay en Essonne, plusieurs centaines de salariés de la filiale française de Nokia, Alcatel-Lucent, ont manifesté contre les suppressions de postes devant les locaux de l'entreprise finlandaise, à l'appel de plusieurs syndicats. "On commence à peine notre carrière et on nous met déjà à la porte", témoigne Thomas 28 ans au micro de France Bleu Paris. Il a été embauché en 2018 dans le département recherche et développement, celui qui sera impacté par cette vague de licenciement.

Quatrième plan social depuis 2015

La firme finlandaise a annoncé la suppression de 1.233 postes en France, dont 831 sur le site de Nozay en Essonne. "C'est un tiers des effectifs, nous notre service R&D sera impacté à 75%, on est 20, on ne sera plus que 2", poursuit Thomas, inquiet. Comme lui, ils sont quelques centaines à s'être rassemblés ce mardi  pour exprimer leur colère. "On n'a plus de mots pour dire à quel point on est écœuré", renchérit Laurent, délégué syndical CGT.

Plusieurs syndicats ont appelé à manifester ce mardi devant le siège de Nokia à Nozay en Essonne.
Plusieurs syndicats ont appelé à manifester ce mardi devant le siège de Nokia à Nozay en Essonne. © Radio France - Bradley de Souza

"Nous ce que nous réclamons c'est l'abandon de ce plan social parce qu'il y a du travail là où c'est supprimé, en 5G par exemple. C'est un scandale humain et c'est du n'importe quoi", explique Pascal Guilheneuf, délégué central CFDT. Ce nouveau plan est le quatrième plan social depuis le rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia en 2015. "Et avant je crois qu'on était à une quinzaine", témoigne Laurent, salarié depuis plusieurs années sur le site. Et 25 ans dans les télécoms.

"Moi j'ai 53 ans et on sait ce que cela veut dire de nos jours. À plus de 50 ans, les entreprises ne veulent plus de nous", poursuit-il. Selon les syndicats, la direction devrait donner plus de détails sur les licenciements en novembre prochain. Ils prévoient également une autre manifestation mercredi 8 juillet depuis Montparnasse jusqu'à l'ambassade de Finlande à Paris près des Invalides.

"Touche pas à mon poste", peut-on lire sur les tee-shirt des salariés.
"Touche pas à mon poste", peut-on lire sur les tee-shirt des salariés. © Radio France - Bradley de Souza
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu