Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nucléaire : de nouvelles anomalies détectées à l’EPR de Flamanville

mardi 10 avril 2018 à 11:54 Par Anthony Raimbault, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu

EDF a détecté des « écarts de qualité » sur certaines soudures du circuit secondaire principal de l’EPR de Flamanville. Des contrôles complémentaires seront réalisés d’ici le mois de mai. En fonction des résultats, EDF pourrait revoir la date de mise en service de l’EPR.

La mise en service de l'EPR pourrait être repoussée à cause d'un nouveau problème de soudures
La mise en service de l'EPR pourrait être repoussée à cause d'un nouveau problème de soudures © Radio France - Benoit Martin

Flamanville, France

Après l'affaire de la cuve et du couvercle du réacteur de l'EPR de Flamanville l'an dernier, des problèmes de soudures sur un circuit de vapeur en février, voilà une difficulté supplémentaire pour l’EPR. EDF annonce ce mardi avoir détecté des « écarts de qualité » sur certaines soudures du circuit secondaire principal. 

Ces anomalies ont été découvertes fin mars lors de la phase de test grandeur nature avant le chargement du combustible nucléaire prévu à la fin de l’année. « Ces soudures avaient été déclarées conformes par les entreprises chargées de leurs réalisations », précise Xavier Ursat, responsable des Projets Nouveau Nucléaire chez EDF. Les  contrôles  menés par EDF  n’ont pas donné les mêmes résultats. 

Des impacts sur le coût de l’EPR et le calendrier ?

Les 150 soudures du circuit secondaire principal  de l’EPR de Flamanville seront donc réexaminées d’ici la fin du mois de mai. A l’issue de cette phase d’analyse, EDF annoncera les éventuels impacts sur le planning du projet, comprenez un (nouveau) report de la mise en service de l’EPR. Ces problèmes pourraient aussi alourdir encore un peu plus le coût du chantier (10,5 milliards d’euros aujourd’hui). 

  - Visactu
© Visactu -