Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

OFFICIEL : le groupe Eiffage est le nouvel exploitant de l'aéroport de Toulouse-Blagnac

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est fait ! D'après les informations de France Bleu Occitanie, Eiffage a racheté les parts de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, jusqu'alors détenues par la société chinoise Casil Europe. Le groupe devient le nouvel exploitant de l'aéroport.

L' aéroport de Toulouse Blagnac avait été privatisé il y a quatre ans
L' aéroport de Toulouse Blagnac avait été privatisé il y a quatre ans © Radio France - Bénédicte Dupont

Toulouse, France

C'est désormais officiel. Le groupe Eiffage vient de racheter les parts de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, jusqu'alors détenues par la société chinoise Casil Europe, selon les informations de France Bleu Occitanie. Le groupe de travaux publics français rachète donc les 49,99% du capital de l'aéroport toulousain et en devient le nouvel exploitant. 

L'autorité de la concurrence avait validé la vente il y a trois semaines. Elle est désormais actée. On ne connaît pas encore le montant exact de la transaction, mais il devrait tourner autour de 507 millions d'euros, selon une source proche du dossier. L'autorité de la concurrence avait écarté tout risque de concurrence et avait autorisé l'opération sans engagement. 

Plus de 200 millions de bénéfices pour le groupe chinois

Casil Europe avait racheté les parts de l'aéroport fin 2014 pour un montant de 308 millions d'euros, ce qui fait un bénéfice d'environ 200 millions d'euros pour le groupe chinois. Un montant auquel s'ajoutent les dividendes élevés reçus entre temps, plus de 27 millions d'euros, rappelait La Dépêche du Midi au moment de l'annonce de la mise en vente.

Il y a quelques mois, Eiffage avait promis d'être "un partenaire de long terme d’Aéroport de Toulouse-Blagnac, aux côtés des autres actionnaires, en privilégiant un développement dans le respect des contraintes et équilibres territoriaux".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu