Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Olivier Dussopt souhaite "que les petits commerces rouvrent" sous conditions

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, s'est montré favorable à la réouverture des petits commerces. L'ancien élu ardéchois, invité sur France Bleu Drôme-Ardèche, a rappelé également les impératifs sanitaires.

Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministère de l'Économie, invité ce lundi 23 novembre sur France Bleu (image d'archive).
Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministère de l'Économie, invité ce lundi 23 novembre sur France Bleu (image d'archive). © Radio France - Claire Leys

"Nous souhaitons que les commerces puissent rouvrir. Mais il s'agit de voir comment on peut concilier la vie économique avec la préservation de la santé", a déclaré ce lundi 23 novembre, Olivier Dussopt, invité de France Bleu Drôme-Ardèche. Le ministre délégué auprès du ministre de l'Économie est revenu sur les aides accordées aux entreprises fermées. 

Plus de 80 millions d'euros d'aides en Drôme-Ardèche

Ce mardi, Emmanuel Macron détaillera le calendrier du déconfinement. Les petits commerces pourraient rouvrir prochainement : peut-être dès la fin de semaine voire le 1er décembre. "Nous souhaitons qu'ils puissent rouvrir à condition que les conditions sanitaires soient respectées", précise l'ancien député du Nord-Ardèche. 

Les bars, cafés, restaurants ou salles de sport, eux, ne devraient pas accueillir de public avant le début 2021. Olivier Dussopt assure que ces établissements continuent d'être épaulés : "Nous avons pris des mesures particulières notamment des exonérations de cotisations patronales ou des crédits de cotisations salariales. Nous en sommes aujourd'hui à _plus de 8 milliards d'euros_"

Réécoutez l'interview d'Olivier Dussopt, ce lundi 23 novembre, sur France Bleu Drôme-Ardèche.

Ces entreprises bénéficient depuis le premier confinement d'un fonds de solidarité, initialement plafonné à 1.500 euros et rehaussé désormais à 10.000 euros. Ces aides sont calculées en fonction du chiffre d'affaires et des frais fixes, ce qui exclut quelques commerçants inéligibles. "C'est un système d'aides qui n'existe qu'en France", insiste malgré tout Olivier Dussopt. 

En Ardèche, le fonds de solidarité représente 32 millions d'euros selon le ministre délégué et dépasse les 50 millions d'euros dans la Drôme depuis le printemps. "En novembre, nous allons doubler ces chiffres là", rajoute-t-il. 

Avec ces aides, l'État s'endette. Toutes mesures confondues, cela représente 15 milliards d'euros de coût par mois pour l'État. "Mais pour le moment, la France peut emprunter à des taux très bas sur les marchés financiers", conclut Olivier Dussopt. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess