Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Opération "collège mort" à Villers-Bocage pour dénoncer la fermeture d'une classe

-
Par , France Bleu Picardie

C'est une journée "écoles et collèges morts" ce lundi 25 mars dans la Somme. Les parents sont invités à ne pas amener leur enfant en cours pour dénoncer les futures fermetures de classes et d'écoles. L'appel sera suivi au collège de Villers-Bocage.

Jean-Pierre Domont, maire de Villers-Bocage dans la Somme
Jean-Pierre Domont, maire de Villers-Bocage dans la Somme © Radio France - Hajera Mohammad

Amiens, France

Ce lundi, "les enfants restent à la maison !", affirme fièrement Joyce. Cette maman a décidé de participer à cette journée "écoles et collèges morts" dans la Somme lancée ce lundi 25 mars à l'appel des syndicats enseignants et des organisations de parents d'élèves. L'un de ses enfants est scolarisé au collège Les Coudriers de Villers-Bocage, une commune de 1 500 habitants au nord d'Amiens. L'établissement devrait perdre une classe de 6ème à la rentrée de septembre.

Une classe en moins dès septembre

Pour Joyce, c'est inquiétant : "les enfants vont être surchargés dans les classes, pour avoir un suivi individuel ça va être compliqué". Marie-Noëlle, maman de deux collégiens partage le même avis. Elle pense même à changer d'établissement pour ses deux enfants pour les scolariser "dans le privé sur Amiens pour leur bien".

L'inquiétude des parents d'élèves du collège Les Coudriers à Villers-Bocage dans la Somme

Gestion comptable de l'école

Pour le maire de Villers-Bocage, ça commence à faire beaucoup. Après deux classes perdues l'an dernier déjà au collège, cette nouvelle fermeture est un mauvais signe :"On a tendance à gérer les écoles, le nombre de profs d'une manière trop comptable. Il faudrait mettre un peu plus d'humanité là-dedans", déclare Jean-Pierre Domont. Pour l'élu, même si le nombre d'élèves va baisser dans l'académie selon le rectorat, il faut voir au-délà. D'autant que sa commune prévoit de construire 130 logements d'ici 2030 donc le nombre de familles avec enfants et adolescents à scolariser va augmenter. 

Les chiffres qui inquiètent

D'après les prévisions du rectorat, 24 écoles rurales devraient fermer dans l'académie d'Amiens en septembre, 21 classes dans le primaire et 95 postes d'enseignants supprimés dans le second degré (collèges et lycées). Plusieurs autres collèges devraient être perturbés ce lundi matin dans la Somme : à Ailly-sur-Somme, Bernaville ou encore au collège Jules Verne de Rivery. Les parents d'élèves seront particulièrement mobilisés devant les écoles d'Amiens Nord aussi, notamment celle de l'Avenue de la Paix, du Pigeonnier ou l'école Michel-Ange.

Jean-Pierre Domont, maire de Villers-Bocage dans la Somme, invité de 8h10