Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Opération de contrôle des taxis, VTC et LOTI à l'aéroport Marseille-Provence

-
Par France Bleu Provence
Marignane, France

Une opération de contrôle ciblant l'activité du transport public de personnes à titre onéreux était organisée ce vendredi matin à l'aéroport Marseille-Provence.

Contrôle d'un véhicule LOTI à l'aéroport Marseille Provence
Contrôle d'un véhicule LOTI à l'aéroport Marseille Provence - Préfecture de police des Bouches-du-Rhône

C'était l'une des promesses de Manuel Valls après la dernière grosse grève des taxis. Le Premier ministre s'était engagé à renforcer les contrôles contre les VTC et les chauffeurs de transport collectif LOTI dans les 12 départements les plus concernés par la concurrence déloyale.

Les Bouches-du-Rhône en font partie et les forces de l'ordre sont sur le pont. Ce vendredi matin, à l'aéroport Marseille-Provence, des policiers de la Direction départementale de la sécurité routière et de la Direction zonale de la police aux frontières, ainsi que des fonctionnaires de la Direction départementale de la protection des populations et des agents de l'URSSAF ont mené une opération devant le Hall 1.

Pas de discrimination : tous les types de véhicules sont contrôlés

A l’affût du moindre détail, les policiers scrutent chaque véhicule qui passe. Un rien peut leur mettre la puce à l'oreille : une signalétique particulière sur une voiture, une publicité dans un véhicule, le fait qu'une personne soit seule à l'avant avec du monde derrière. 

Et tout le monde y passe : les voitures de tourisme avec chauffeur, les véhicules de transport collectif LOTI et les artisans taxis. Pas de discrimination assure la Préfecture de police des Bouches-du-Rhône : les contrôles, c'est pour tout le monde.

Un véhicule LOTI sanctionné

Lorsqu'un véhicule est arrêté par les forces de l'ordre, le chauffeur doit d'abord, comme lors d'un contrôle classique, présenter les papiers habituels : permis de conduire, carte grise et assurance. Mais s'ensuit tout une liste de documents à fournir : licence de transport, billet collectif pour les LOTI, justificatifs de paiement... 

Ce vendredi matin, un chauffeur au volant d'un véhicule LOTI n'a pas donné de facture à un client. Le dirigeant de son entreprise sera sanctionné par les services de la répression des fraudes. "Je ne savais pas, je débute et j'en apprends tous les jours" reconnaît le chauffeur dont l'entreprise a ouvert ses portes au mois d'août 2015.

En revanche, rien à signaler pour Eric Mazoni, chauffeur de taxi marseillais qui est en règle. Ce contrôle lui a pris cinq minutes. Il est à la fois ravi de ces contrôles pour combattre la concurrence déloyale, mais reste dubitatif quant à leur durée dans le temps. "A mon avis, ça ne va pas durer, il manque des effectifs de police", regrette-t-il.

Des contrôles qui portent leurs fruits

Mais le Préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nunez, l'assure, c'est loin d'être terminé : "ces contrôles vont se poursuivre et s'intensifier, nous sommes en train de former des équipes supplémentaires de policiers et de gendarmes pour procéder à encore plus de contrôles".

Pour le seul mois de février, 360 véhicules ont été contrôlés à travers différentes opérations. Le taux d'infractions relevées s'élève à 18.5% des taxis, 33.3% des VTC et 41.5% des LOTI.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu