Économie – Social

Opération de financement participatif record pour une start-up haut-savoyarde

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu mardi 22 septembre 2015 à 10:18

Nicolas Boutherin et Richard Piras, les fondateurs de Klokers.
Nicolas Boutherin et Richard Piras, les fondateurs de Klokers. © Radio France - Richard Vivion

Créée en 2014 à Annecy-le-Vieux, la société Klokers est entrain d’affoler les compteurs. En sept jours, sa campagne de financement participatif sur internet lui a permis de récolter 355.000 euros. Son projet, une montre sans aiguilles a séduit des clients du monde entier.

Ils ne sont pas prêts d’oublier cette date du 15 septembre 2015. Ce jour là, les deux cofondateurs de Klokers lançaient leur campagne de financement participatif sur le site Kickstarter. "On s’était fixé un objectif initial de 50.000 euros, raconte Nicolas Boutherin. A 16 heures la page est apparue et en huit minutes on les a atteints."  Et le compteur ne s’est pas arrêter là. 200.000 euros en deux heures… Plus de 300.000 en sept jours ! "J’en ai pleuré. C’est très particulier comme sensation parce que vous êtes connectés au monde et vous voyez les gens qui ont un intérêt pour le projet."

L'incroyable aventure de Klokers. Reportage de Richard Vivion.

Le projet de Klokers ? Une montre qui donne l’heure, forcément… mais surtout qui affiche le temps qui passe. Une montre sans aiguille conçue avec un moteur anti horaire qui tourne à l’envers ! _"Le principe de Klokers c’est aussi de créer des montres à base d’objets souvenirs et là pour la Klok 01 on a choisi une règle à calcul circulaire" détaille Nicolas Boutherin. Autre innovation, un système qui permet d’accrocher le cadran sur un bracelet au poignet ou au revers de sa veste ou façon montre à gousset.

La Klok 01 de la société haut-savoyarde Klokers. - Aucun(e)
La Klok 01 de la société haut-savoyarde Klokers. - @Klokers

Alors c’est un peu technique, oui. Mais le concept a séduit les internautes. Mille cents personnes ont cliqué sur le projet haut-savoyard. "Partout dans le monde. En Asie, aux Etats-Unis, en Australie, en Europe…" rigole l’autre fondateur de Klokers. "Et on a aussi de nombreux distributeurs et magasins qui en voyant le succès de notre montre sur le web qui nous ont contacté, explique Richard Piras. Ils nous ont demandé si sur tel ou tel territoire vous avez déjà des points de ventes ? "  Un vrai coup d’accélérateur pour la start-up ancilevienne.

"Pour nous Kickstarter est un accélérateur en terme de déploiement du réseau de distribution" reconnait Richard Piras

Richard Piras, l'un des fondateurs de Klokers, au mico de Richard Vivion.

Aujourd’hui, Klokers emploient cinq salariés et deux stagiaires. Ses bureaux sont basés dans au Parc des Glaisins à Annecy-le-Vieux. La jeune société a prévu des embauches notamment dans la logistique et le service après-vente. Mais les montres seront fabriquées en Suisse "là où le savoir faire horloger représente un atout pour la vente à l’international " explique les cofondateurs de Klokers. D’ici 2019, ils espèrent vendre 200.000 montres par an.