Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Opération escargot du syndicat de taxis LUT qui réclame une plus juste distribution des licences

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une opération escargot entre l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle et Paris est organisée mercredi par le syndicat de taxis LUT. Le syndicat appelle les chauffeurs locataires de taxis à protester contre la distribution actuelle des licences jugée "opaque".

Les chauffeurs locataires de taxi sont en colère
Les chauffeurs locataires de taxi sont en colère © Maxppp - Christophe Morin

Paris, Île-de-France, France

Les chauffeurs locataires de taxi ont décidé de se faire entendre. A l'appel de leur syndicat LUT (Locataires unis du taxi), ils vont organiser mercredi une opération escargot entre l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle et Paris. Ils protestent contre une distribution de licences jugée "opaque".

Avec cette action, une première pour le syndicat, les taxis espèrent obtenir un rendez-vous à la préfecture de police de Paris. Pour le secrétaire général de LUT, Milan Dejanovic, la distribution de ces licences se fait "au compte-gouttes et au travers d'une forme de favoritisme...Sur les 600 plaques qui devaient être créées en 2018 à Paris, seules 114 ont été distribuées", avec plusieurs mois de retard et "alors même qu'à Paris il y a un manque de taxis".

En moyenne, il faudrait 15 ans pour avoir une licence et en attendant, ces chauffeurs sont obligés de les louer à prix d'or à des sociétés pour pouvoir exercer. "Je dois payer tous les jours 120 euros pour louer une plaque avec voiture, soit 3.600 euros par mois", assure Milan Dejavonic.  

Créé en 2016, ce syndicat professionnel revendique plusieurs centaines d'adhérents parmi les chauffeurs de taxis parisiens. Sur les 65.000 chauffeurs de taxis recensés en France, environ 31.000 sont locataires, presque autant sont artisans et une petite portion sont salariés, indique le syndicaliste.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu