Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orano La Hague : la production ne reprendra pas lundi

Les syndicats du site Orano La Hague craignaient la reprise dès lundi de l'activité dans l'usine UP3. Finalement, la direction a annoncé vendredi matin reporter la reprise du travail jusqu'à nouvel ordre.

La plupart des salariés du site ne sont pas présents depuis la mi-mars
La plupart des salariés du site ne sont pas présents depuis la mi-mars © Radio France - Katia Lautrou

La question de la relance de l’activité sur le site d’Orano La Hague dans la Manche était vendredi matin au cœur d’une réunion extraordinaire du Comité social et économique (CSE). Les syndicats étaient montés au créneau ces derniers jours pour dénoncer l’ambition de la direction de relancer la production lundi prochain.

Depuis la mi-mars, l’activité sur le site se limite à des opérations de sécurité, et à la réception et la reexpédition de combustibles usagers. En revanche le travail de recyclage opéré au sein de l'usine UP3 est à l’arrêt. Ce sont ainsi moins de 1000 personnes qui sont présentes et se relaient 24 heures sur 24. Un effectif divisé par trois par rapport à une période normale. Mais depuis le début de la crise sanitaire, la direction du site suit son évolution au jour le jour pour déterminer à quel moment relancer le cœur de l’activité de l’usine.

Menace de grève et d'usage du droit de retrait 

D'après les syndicats, l’hypothèse avait été formulée de redémarrer lundi. Une option "inconcevable" pour Arnaud Baudry, le délégué syndical central CFDT d’Orano. "Relancer l'activité actuellement, c'est renvoyer des centaines de personnes sur le site pour des activités qui vont générer des contacts et donc des risques de contamination", estime l'élu du personnel. Son syndicat comme la CGT ont donc fait pression sur la direction en brandissant la menace d'une grève, en incitant le personnel à faire valoir leur droit de retrait ou encore en mulitipliant les courriers aux élus et au préfet. Finalement, ce vendredi matin, la direction a annoncé avoir décidé de ne pas relancer l'activité d'UP3, et ce jusqu'à nouvel ordre. "Je pense que nous avons réussi à les faire reculer" se félicitait vendredi Arnaud Baudry.

"La santé du personnel prime" indique la direction

Pad du tout, répond la communication du site Orano La Hague pour qui, il n'a jamais été dit que le travail reprendrait lundi 30 mars. La communication qui précise que la situation sanitaire est observée quotidiennement et que c'est au regard de cette situation que la reprise pourrait être décidée. En l'occurence, la situation épidémique actuelle aurait amené la direction à écarter logiquement l'option d'une relance de l'activité dès la semaine prochaine. La communication d'ajouter que "ce qui prime, c'est la sécurité et la santé du personnel".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu