Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : pas de marché de Noël mais des chalets mis à disposition par la mairie pour les restaurateurs

-
Par , France Bleu Orléans

Pour venir en aide aux restaurateurs d'Orléans, la mairie leur met à disposition des chalets, ceux qui auraient dû servir au marché de Noël, annulé cette année. Ces restaurateurs ne pourront faire que de la vente à emporter. Si tout se passe bien, ils devraient être ouverts le 27 novembre prochain.

Les chalets mis à disposition pour les restaurateurs pour la période des fêtes à Orléans, ici place de Loire à Orléans.
Les chalets mis à disposition pour les restaurateurs pour la période des fêtes à Orléans, ici place de Loire à Orléans. © Radio France - Alexandre Frémont

Il n'y aura pas de marché de Noël cette année à Orléans à cause de l'épidémie de Covid-19 mais il y aura bien des chalets installés dans la ville. Des restaurateurs les occuperont et proposeront des plats à emporter. La mairie a décidé cette semaine de mettre à disposition ces chalets pour leur venir en aide.

"De la part de la mairie, c'est juste exceptionnel"

Cette idée a été proposée à l'origine par Freddy Zerbib, le patron du restaurant El Tio, situé rue Notre Dame de Recouvrance à Orléans. Il la soumet au maire Serge Grouard, qui souhaitait aider ces restaurateurs. "L'idée est de faire une visioconférence en ligne mais aussi en réel", détaille le patron d'El Tio. "J'ai suggéré au maire qu'on puisse mettre à disposition les chalets aux restaurateurs pour faire de la vente à emporter", ajoute-t-il. 

"Ceci leur permet d'avoir plus de visibilité et de la part de la mairie d'Orléans c'est juste exceptionnel", salue Freddy Zerbib. 

Ce sont l'UMIH 45, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie du Loiret et le GNI, le Groupement national des indépendants de la restauration et de l'Hôtellerie qui s'occuperont de distribuer les chalets aux restaurateurs qui en feront la demande, adhérents comme non adhérents. 

Concrètement, les restaurateurs seront filmés dans leur chalet, en présentant les plats qu'ils préparent, ce qui est possible de commander et une fois le plat choisi par le client, il n'a plus qu'à cliquer et venir le chercher au chalet. Tout sera préparé au préalable, au restaurant. "On va préparer nos plats en cuisine, au restaurant, ensuite on fait la mise en boîte au chalet, la mise en sac et on fait le service tel quel", détaille Freddy Zerbib.

C'est Freddy Zerbib, le patron d'El Tio à Orléans, qui avait proposé cette idée d'utiliser ces chalets au maire Serge Grouard.
C'est Freddy Zerbib, le patron d'El Tio à Orléans, qui avait proposé cette idée d'utiliser ces chalets au maire Serge Grouard. © Radio France - Alexandre Frémont

Ces restaurateurs auront donc plus de visibilité. "Normalement, les commerces non-essentiels vont pouvoir rouvrir, on espère qu'il y aura plus de monde en ville et on espère que les gens viendront chercher ces plats à emporter", ajoute le patron d'El Tio.

Une quinzaine de chalets à disposition des restaurateurs

Au total, la mairie met à disposition une quinzaine de chalets, installés dans des lieux stratégiques de la ville, pour que ce soit plus facile "en terme de desserte de voiture, pour que les Orléanais puissent accéder facilement à ces chalets", décrit Luc Nantier, l'adjoint au commerce à la ville d'Orléans. "Le habitants pourront ainsi prendre ces plats à emporter et rentrer ensuite chez eux", continue-t-il.

La ville pourra mettre un peu plus de chalets à disposition des restaurateurs s'ils sont plus nombreux à en faire la demande. L'adjoint au commerce précise que ces chalets sont mis à disposition des restaurateurs gratuitement par la ville et qu'ils n'auront rien à payer pour les occuper. Idéalement, ces chalets seront ouverts en fin de semaine prochaine si tout se passe bien. Freddy Zerbib, lui, mise sur le 1er décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess