Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Orléans : les commerçants s'organisent pour respecter le couvre-feu à 18 heures

-
Par , France Bleu Orléans

Depuis 18 heures ce samedi, tout le monde doit être rentré chez soi, sauf dérogation. A quelques minutes de l'instauration du couvre-feu anticipé, certains commerçants de Place d'Arc, à Orléans, s'attelaient au ménage. D'autres ont préféré accueillir des clients jusqu'au dernier moment.

A Orléans, le centre commercial Place d'Arc ferme désormais ses portes à 18 heures.
A Orléans, le centre commercial Place d'Arc ferme désormais ses portes à 18 heures. © Radio France - Marine Protais

Ce samedi symbolise notre première soirée sous couvre-feu à 18 heures. En fin d'après-midi, tout le monde devait être rentré chez soi. Au centre commercial Place d'Arc, à Orléans, les commerçants ont donc désormais obligation de baisser le rideau à 18 heures. Alors dès 17 heures ce samedi, certains s'activaient pour fermer boutique, d'autres au contraire ont profité des derniers instants.

C'est le cas de Christine, responsable d'un salon de coiffure. Quasiment jusqu'à la dernière minute, elle continuait d'accueillir ses clients, seul moyen selon elle de minimiser les pertes. "En une heure, on ne peut pas faire un balayage. En revanche tous les clients qui veulent faire une petite coupe, un brushing, oui, on les reçoit. Après, s'ils se font contrôler alors qu'ils ne sont pas chez eux à 18 heures, nous n'y serons pour rien. Ce n'est pas notre responsabilité", insiste-t-elle. D'autres commerçants en revanche ont préféré anticiper leur fermeture. 

Une fermeture anticipée

Anne travaille dans une boutique de bijoux et accessoires de mode. Pour être sure que tout le monde soit parti à 18 heures, y compris les salariés, elle s'est attelée au ménage et au rangement dès 17h50. "D'habitude, on ferme à 20 heures et ensuite on fait le ménage. Là, on a préféré faire le ménage d'abord pour qu'on puisse nous aussi partir le plus vite possible après le couvre-feu."

Il faut dire que les allées du centre commercial ne sont pas aussi remplies qu'un samedi habituel, c'est le constat dressé par plusieurs commerçants que nous avons rencontrés, notamment la gérante d'une maroquinerie qui n'a pas vu un seul client franchir le pas de sa boutique depuis 17 heures. 

Jusqu'à 50% de fréquentation en moins ce samedi

"Ce premier jour de couvre-feu est très difficile", soupire cette gérante de maroquinerie. "Je pense que les clients se sont principalement dirigés vers les magasins alimentaires, pour remplir leur frigo. Donc nous, en tant que commerçants qui vendons des bagages et sacs à main, on a vu beaucoup moins de monde que d'habitude, ça c'est clair."

Elle estime que la fréquentation est deux fois moins importante qu'un samedi de janvier classique. Elle espère désormais pouvoir se rattraper avec les soldes d'hiver, qui débuteront ce mercredi. Pour l'occasion, les commerces de Place d'Arc seront ouverts ce dimanche 24 janvier, de 10 heures à 18 heures. Le centre commercial modifie également ses horaires pour la semaine à venir, de façon à coller avec le couvre-feu. Il ouvrira désormais à 9h30 au lieu de 10 heures, et fermera à 18 heures au lieu de 20 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess