Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Orléans va accueillir 120 postes de l'état-major des armées françaises d'ici 2022

-
Par , France Bleu Orléans

Le Premier ministre annonce ce vendredi un plan de transformation des administrations publiques. Parmi ces mesures, il y a la délocalisation à venir de 120 postes de l'état-major des armées françaises à Orléans d'ici 2022.

Cérémonie à la base aérienne de Bricy (Loiret)
Cérémonie à la base aérienne de Bricy (Loiret) © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

Cent-vingt postes d'état-major des armées françaises vont être délocalisées à Orléans, d'ici 2022. Cette annonce intervient alors qu'Edouard Philippe a présidé ce matin le quatrième comité interministériel de la transformation publique. Le Premier ministre a détaillé des mesures de transformation des administrations publiques, "pour une administration plus simple, plus réactive, plus proche, plus accessible et plus efficace".

Parmi ces mesures, la délocalisation d'un certain nombre de services des armées françaises dans plusieurs villes, notamment Orléans. "C'était  "dans les tuyaux" depuis le début de l'année, c'est confirmé par le Premier ministre", indique-t-on au ministère des Armées, "Rennes va accueillir des postes spécialisés dans la cyber-défense, Toulouse dans l'espace, et Orléans des postes liées à des fonctions RH (ressources humaines)."

La députée Stéphanie Rist salue cette décision

La députée LREM du Loiret Stéphanie Rist, qui a communiqué cette décision via un communiqué publié ce vendredi, salue cette annonce : «cette transformation inédite, de grande ampleur, répond aux attentes concrètes exprimées par nos concitoyens. Nous sommes déterminés à accompagner la réalisation de cette déconcentration, pour un service public au plus proche du terrain, au service des usagers »

Le maire d'Orléans Olivier Carré réagit à "une excellente nouvelle qui confirme le poids trop méconnu du rôle des armées sur notre territoire". L'armée est en effet présente à Orléans (le Cirfa, centre de recrutement), Olivet (12è régiment des cuirassiers), Bricy (base aérienne), Cercottes (centre d'entraînement de la Dgse). Olivier Carré ajoute : "nous sommes très fiers de les accueillir à Orléans (...). La municipalité se tient évidemment à disposition pour faciliter cette installation".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu