Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ostréiculture en Charente-Maritime : le Covid-19 complique le recrutement de saisonniers

-
Par , France Bleu La Rochelle

Principal site d'affinage des huîtres en France, la Charente-Maritime recrute chaque année des milliers des saisonniers pour préparer les expéditions. Mais cette année est compliquée, entre manque de perspectives sur le marché des fêtes de fin d'année, et annulation du forum de l'emploi ostréicole.

Les fêtes de fin d'année représentent la majorité des ventes pour les ostréiculteurs de la Charente-Maritime.
Les fêtes de fin d'année représentent la majorité des ventes pour les ostréiculteurs de la Charente-Maritime. © Radio France - Anne Patinec

A quoi ressembleront les réveillons de fin d'année en France ? Avec l'épidémie de Covid-19, difficile de se projeter pour les producteurs d'huîtres de Charente-Maritime, principal bassin d'affinage en France avec près de 40.000 tonnes d'huîtres expédiées chaque année depuis le département. Sachant que cette période des fêtes représente 50 à 75% du chiffre d'affaires des ostréiculteurs locaux.

"Les gens auront besoin de décompresser et de fêter Noël" se rassure Annie Aubier, ostréicultrice à Arvert et vice-présidente du CRC (le comité régional conchylicole). "Les tables de réveillon seront certainement moins grandes, mais les huîtres seront sur la table quand même." Reste à savoir en quelle quantité. Question cruciale au moment de recruter les saisonniers nécessaires pour les expéditions.

Forum de l'emploi ostréicole annulé

Difficulté supplémentaire : le forum de l'emploi ostréicole, prévu le 24 novembre à La Tremblade est annulé. Le conseil départemental de la Charente-Maritime l'a annoncé ce mardi. L'an dernier, pour la deuxième édition, 250 saisonniers étaient venus consulter le millier d'offres d'emploi proposées par une centaine d'ostréiculteurs.

A la place, le Département met en avant sa nouvelle plate-forme numérique emploi17.fr, mise en place au début de l'été. Professionnels et demandeurs d'emplois peuvent s'y inscrire, déposer et consulter les offres. Selon la vice-présidente du Département, Dominique Rabelle, on devrait atteindre peu ou prou les mêmes chiffres que l'an dernier.

La crise économique fait venir les saisonniers

La main-d'œuvre locale, en tout cas, ne devrait pas faire défaut. 18.000 Charentais-Maritimes sont actuellement au RSA, 10 à 11% d'augmentation depuis le début de l'année. "Beaucoup viennent d'entrer dans le dispositif, et ne demandent qu'à en sortir." Même pour un mois dans une cabane ostréicole.

Point positif : depuis deux ans en Charente-Maritime, on peut reprendre un emploi sans perdre le bénéfice du RSA, un cumul maintenu jusqu'à 300 heures d'activité, ce qui laisse le temps de voir venir. "C'était souvent un frein à la reprise de l'emploi, rappelle Dominique Rabelle. Beaucoup de personnes au RSA n'avaient pas intérêt à travailler, puisqu'elles perdaient le bénéfice du RSA, ce qui entrainait également des complications administratives" (perte de la protection sociale).

Se passer des saisonniers étrangers

"Nous recevons des CV qui arrivent du secteur de la restauration, confirme Annie Aubier. Des serveurs ou des cuisiniers qui se retrouvent actuellement à l'arrêt complet. Si on peut être utile, ça s'appelle la solidarité et on le fera sans souci." Mais sécurité sanitaire oblige, cette responsable de la filière ostréicole estime qu'il faut se passer cette année de la main-d'oeuvre étrangère. Ces saisonniers italiens, espagnols, représentent facilement 300 personnes chaque hier sur le bassin charentais-maritime. Il faudra du monde pour les remplacer.

Le protocole sanitaire s'annonce également compliqué dans les cabanes ostréicoles, les bâtiments où se préparent les expéditions d'huîtres. Avec désormais un mètre de distance entre chaque poste de travail. "Il faudra sans doute mettre en place des équipes réduites, qui travailleront en horaires décalés, ça va être très compliqué" prévient Annie Aubier.

Protocole sanitaire dans les cabanes

Notez que le forum des emplois saisonniers viticoles, qui devait se tenir à Matha le 27 novembre, est lui aussi annulé, et remplacé par la plate-forme emploi17.fr. Les personnes qui ont des difficultés à se connecter peuvent se rapprocher de la Maison de l'emploi saisonnier de Royan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess