Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Otis s'agrandit à Gien et prépare l'ascenseur 100% connecté

mardi 6 novembre 2018 à 18:01 Par François Guéroult, France Bleu Orléans

Otis a inauguré ce mardi un nouveau bâtiment de 2 000 mètres carrés dans son usine de Gien (Loiret) pour développer l'activité de "modernisation" et l'innovation digitale. Le fabricant américain d'ascenseurs confirme ainsi son attachement à Gien, où il est implanté depuis 1961.

Le site d'Otis à Gien compte actuellement 700 salariés, en comptant les intérimaires.
Le site d'Otis à Gien compte actuellement 700 salariés, en comptant les intérimaires. © Radio France - François Guéroult

Gien, France

Le groupe Otis parle d'un investissement de "plusieurs millions d'euros", sans divulguer le chiffre précis. Construit en neuf mois, le nouveau bâtiment de 2 000 mètres carrés est désormais opérationnel sur le site de Gien où l'usine occupait déjà 40 000 mètres carrés. Une nouvelle étape importante dans la stratégie du fabricant américain d'ascenseurs.

Le premier ascenseur 100% connecté dès l'an prochain

Jusqu'ici, l'usine de Gien était surtout spécialisée dans la fabrication d'ascenseurs neufs : 13 000 ont été produits cette année et livrés dans toute l'Europe. Ce nouveau bâtiment a été conçu pour abriter l'activité "modernisation" (transférée en fait du site d'Argenteuil, en région parisienne), activité qui consiste à donner un coup de jeunesse à des appareils existants pour prolonger leur durée de vie : "Otis transporte l'équivalent de la population mondiale tous les 3 jours, explique Patrick Blethon, président Otis Europe, Moyen-Orient et Afrique, nous avons plus de 2 millions d'ascenseurs en maintenance, ces appareils vieillissent mais il y a un deuxième cycle de vie grâce à la rénovation de ces ascenseurs - on modifie l'électronique, des portes, etc... C'est cette activité-là qu'on veut clairement développer à partir de Gien."

Les ascenseurs désormais embarquent à bord une technologie de plus en plus digitale. - Radio France
Les ascenseurs désormais embarquent à bord une technologie de plus en plus digitale. © Radio France - François Guéroult

Cette activité représente aujourd'hui 15% du chiffre d'affaire d'Otis. Mais elle est stratégique car elle correspond aussi au développement sans cesse croissant du numérique dans la technologie des ascenseurs : "Otis vient d'équiper 15 000 techniciens sur les nouvelles technologies digitales, souligne Patrick Blethon, ce qui permet d'intervenir de manière beaucoup plus efficace, en connaissant directement l'état de santé des appareils. Les ascenseurs qui sortiront de Gien seront 100% connectés d'ici 2020, le premier appareil de ce type sera présenté dès l'an prochain ." Un nouveau show room est d'ailleurs en cours d'aménagement dans le nouveau bâtiment, qui permet aussi de dégager davantage d'espace aux équipes de recherche et de développement.

Le nouveau bâtiment a vue directe sur l'atelier de production, afin de favoriser les synergies. - Radio France
Le nouveau bâtiment a vue directe sur l'atelier de production, afin de favoriser les synergies. © Radio France - François Guéroult

Le site de Gien conforté

Otis est installé à Gien depuis 1961. Cette extension sans précédent, qui a aussi nécessité une cinquantaine d'embauches, est évidemment un signe fort d'attachement du groupe à ce bassin d'emploi : "Nous sommes les seuls à avoir garder une usine de production d'ascenseurs en France, cela prouve la qualité de travail à la fois des ingénieurs et des techniciens-opérateurs. Cette extension est un choix stratégique et humain : il y a un savoir-faire et des écoles en province qui nous permettent de continuer à développer des talents et à embaucher sur Gien", résume Patrick Berthon. Interview à écouter ici :

"Cette extension est un signe fort de notre empreinte sur Gien" - Patrick Blethon

L'usine de Gien compte actuellement 700 emplois, en comptant les intérimaires. Otis a pour objectif d'atteindre une production annuelle de 20 000 ascenseurs à Gien en 2023 - soit une croissance de + 50% sur 5 ans.