Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Où la banque alimentaire de Touraine pourra-t-elle stocker 1 200 tonnes de denrées à partir de l'été prochain?

samedi 3 novembre 2018 à 5:31 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

La banque alimentaire de Touraine s'inquiète pour son avenir. L'été prochain, elle va devoir se séparer d'un de ses deux entrepôts, à Saint-Pierre-des-Corps et elle n'aura plus assez de places pour les 1 200 tonnes de denrées qu'elle récolte et redistribue chaque année.

Les denrées récoltées et triées par la banque alimentaire de Touraine sont redistribuées à 52 associations qui nourrissent 12 000 personnes chaque jour en Indre-et-Loire
Les denrées récoltées et triées par la banque alimentaire de Touraine sont redistribuées à 52 associations qui nourrissent 12 000 personnes chaque jour en Indre-et-Loire © Radio France - Boris Compain

Indre-et-Loire, France

La banque alimentaire de Touraine fournit de l'aide alimentaire à 12 000 personnes chaque jour, en Indre-et-Loire, par l'intermédiaire de 52 associations partenaires pour lesquelles elle récolte des denrées. La Croix-rouge, les épiceries sociales et les Centres Communaux d'Action Sociale, entre autres, redistribuent les repas fournis par la banque alimentaire.

1 200 tonnes de denrées à trier et stocker chaque année

Pour stocker et trier environ 1 200 tonnes de nourriture chaque année, la banque alimentaire dispose de deux entrepôts : un de 1 500 mètres carrés situé rue des grands mortiers, à Saint-Pierre-des-Corps, et un autre qui se trouve le long des voies SNCF. La compagnie ferroviaire le met d'ailleurs gratuitement à disposition de l'association depuis 2013, mais elle a besoin de le récupérer fin juin 2019. A partir du 30 juin prochain, la banque alimentaire de Touraine n'aura donc plus à sa disposition qu'un seul entrepôt de 1 500 mêtres carrés, ce qui est insuffisant. 

Le président de la banque alimentaire, Dominique Cochard, a alerté la métropole et les mairies de Saint-Pierre-des-Corps, Joué-les-Tours et Saint Avertin, sans résultat pour l'instant. On lui propose juste un local de 1 000 mètres carrés, adossé à l'entrepôt de la rue des grands mortiers. Ce serait idéal...si il ne fallait pas payer 40 000 euros de loyer annuel alors que le local de la SNCF était prêter gratuitement. La banque alimentaire n'a pas les moyens. 

"D'une façon ou d'une autre, il faut qu'on trouve une solution ou alors on arrête la collecte. Mais alors comment nos bénéficiaires vont-ils se nourrir?". Dominique Cochard

Le président de l'association commence à s'inquiéter, à huit mois de la date limite. A défaut de trouver un local de 1000 mètres carrés, Dominique Cochard serait prêt à regrouper toutes ses activités dans un seul entrepôt de 2500 à 3000 mètres carrés, mais même dans cette hypothèse, l'endroit idéal n'a pas été trouvé pour l'instant.

"Quand on voit tous les locaux d'entreprises abandonnés en périphérie de Tours, avec des terrains en jachère et de l'herbe plus haute que les portes, c'est aussi désolant que du gaspillage alimentaire...c'est du gaspillage de locaux" Dominique Cochard