Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Oubliés du Ségur" : une centaine de professionnels de Seine-Maritime et de l'Eure vont se rendre à Paris

Une centaine de professionnels de Seine-Maritime et de l'Eure vont se rendre à Paris ce mardi pour se rassembler devant le ministère de la santé, pour demander des augmentations de salaires pour les salariés du secteur médico-social et les aides à domicile.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Bruno Levesque

Ils demandent des revalorisations de salaires comme dans les hôpitaux. Les salariés du secteur médico-social et du maintien à domicile sont appelés à se rassembler devant le ministère de la santé ce mardi midi à Paris

Des infirmiers d'Ehpad et des aides à domicile.

Deux cars de manifestants rouennais partent ce mardi matin à 9h30 de la mairie de Sotteville-les-Rouen, soit une centaine de professionnels de Seine-Maritime et de l'Eure, qui vont se rendre à Paris comme des collègues de toute le France. Parmi eux, Jean-Yves Herment, secrétaire général adjoint CFDT santé sociaux Rouen-Dieppe-Elbeuf, infirmier au centre hospitalier du Rouvray.

Une mobilisation "des oubliés du Ségur", ces soignants des Ehpad qui n'ont pas eu le droit à l'augmentation de 183 euros net par mois accordée aux infirmiers des hôpitaux publics.

Une mobilisation notamment pour ceux qu'ils appellent "les oubliés du Ségur"

Mais ce rassemblement est aussi l'occasion de demander des augmentations de salaires pour les aides à domicile, qui permettent à des personnes âgées de continuer à vivre chez elles le plus longtemps possible. La CFDT demande une augmentation de salaires de 15%.

Des augmentations de salaires pour les aides à domicile

Choix de la station

À venir dansDanssecondess